Aller au contenu principal
Intervention  de M.Said Mouline au webinaire Atelier de partage sur les bonnes pratiques d’efficacité énergétique dans le secteur du Bâtiment  'intitulé « les matériaux de construction vers une performance thermique et durable du bâtiment""

Webinaire de sensibilisation et de partage de bonnes pratiques intitulé « les matériaux de construction vers une performance thermique et durable du bâtiment

L’amélioration de la performance énergétique des bâtiments, est un des volets phares des programmes d’efficacité énergétiques, dont l’objectif principal est de consommer moins et surtout mieux tout en maintenant des conditions d’utilisation et de confort satisfaisantes.

Avec plus de 27% des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le monde devant le transport, le bâtiment reste donc malheureusement sur le haut du podium pour les émissions de gaz à effet de serre.

Pour mettre en exergue ce volet, un atelier de sensibilisation et de partage de bonnes pratiques en ligne intitulé « les matériaux de construction vers une performance thermique et durable du bâtiment », a été organisé conjointement par l’Agence Marocaine pour l’Efficacité Énergétique -AMEE-, le Cluster Efficacité Énergétique des Matériaux de Construction -EMC- et la GIZ.

M. Saïd Mouline, Directeur général de l’Agence marocaine pour l’efficacité énergétique (AMEE) est intervenu dans ce Webinaire pour introduire l’atelier. Il a rappelé le nouveau rôle de l’AMEE lié à son nouveau statut. En effet, Le conseil de gouvernement vient d’adopter, courant septembre, le projet de décret n° 2.20.393 modifiant le décret n° 2.10.320, portant application de la Loi n° 16.09 relative à l’Agence marocaine pour l’efficacité énergétique (AMEE).

Avec un élargissement de ses missions, l’AMEE devient une agence dédiée à l’économie verte, avec un plan d’action axé sur la décarbonations  des industries, en plus de l’efficacité énergétique dans plusieurs secteurs dont le bâtiment.

Des liens existent entre les bâtiments des industriels et l’efficacité énergétique, si on veut décarbonner, il faut consommer le moins possible’’, a souligné M.Mouline.

Il a également rappelé que plus que jamais, et compte tenu de la crise sanitaire actuelle et les répercussions économiques qu’elle va voir, l’optimisation de la consommation d’eau, de matériaux et d’énergie est une nécessité absolue. Le rôle de l’efficacité énergétique est donc atteindre ces objectifs, tout en gardant les mêmes niveaux de services mais en réduisant le gaspillage.

Dans ce sens M.Mouline a également insisté sur l’importance des matériaux locaux dans la durabilité dans le bâtiment en les qualifiant d’éléments clé pour la durabilité.

Faire émerger des industries locales pour créer des matériaux qui serviront à l’isolation dans le bâtiment, tout en optant dans le process pour une mobilité durable et des modes de production propre est la clé pour la décarbonation.

L’efficacité énergétique in fine a vocation à faire face à la montée de la consommation tout en réalisant des économies conséquentes en matière d’énergie à travers des actions d’optimisation pour un avenir à faible émission de CO2.

Vidéo embed

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.