Aller au contenu principal
M. Saïd Mouline : Les matinales du Groupe Le Matin

M. Saïd Mouline : Les matinales du Groupe Le Matin Souveraineté énergétique : les leviers à actionner pour accélérer la machine

La montée en flèche des cours des combustibles impacte lourdement la facture énergétique du Royaume. Celle-ci pourrait ainsi frôler les 150 milliards de DH cette année, dépassant de loin le coût de la masse salariale de l’État. Pour faire face à cette situation, le Royaume n’a d’autres choix que d’accélérer la réalisation de ses projets d’énergie renouvelable et aller vers davantage d’efficacité énergétique dans les différents secteurs de l’économie. Dans cette course vers la souveraineté énergétique, le gaz naturel joue un rôle déterminant. L’enjeu est donc de taille pour un pays où la demande en énergie est en croissance soutenue, tirée par la montée en puissance du modèle industriel et la consommation des ménages.

Deux leviers : les prix et l'approvisionnement

Saïd Mouline, directeur général de l’Agence marocaine de l’efficacité énergétique (AMEE) a affirmé lors de la Matinale, que la crise actuelle doit surtout être un facteur d’accélération du processus de réalisation des projets d’énergie renouvelable. «En dépit de sa stratégie énergétique lancée en 2009 et qui a mis le cap sur les énergies renouvelables, le Maroc demeure fortement dépendant des combustibles, soit à 89%. Il est donc aujourd’hui prioritaire d’enclencher un inversement de tendance en donnant un coup d’accélérateur aux projets d’énergie renouvelable et en renforçant davantage notre efficacité énergétique», suggère le patron de l’AMEE. Face à l’envolée des prix des hydrocarbures, Mouline estime que le Maroc peut agir à travers deux volets : les prix et l’approvisionnement.

La formule consiste en effet à sécuriser d’abord l’approvisionnement dans un contexte de fortes tensions sur les ressources, ensuite faire en sorte que ces dernières soient acquises à des prix compétitifs. Pour le DG de l’AMEE, la demande en électricité au Maroc devra afficher une forte croissance dans les années à venir eu égard à la montée en puissance du modèle industriel du Royaume et du taux d’équipement des ménages en appareils électroniques. Face à cette augmentation de la demande, le pays a tout intérêt à ce que ses besoins soient satisfaits via ses ressources renouvelables locales et avec une efficacité énergétique importante.

Des économies d'énergie salvatrices

L’efficacité énergétique est l’une des conditions clés pour assurer la souveraineté énergétique du Royaume. Pour Mouline l’optimisation de la consommation de l’énergie dans les différents secteurs de l’économie pourrait permettre de réaliser des économies importantes en termes de facture énergétique. «Si chaque Marocain réussit à économiser 1% de sa consommation d’énergie, l’on pourrait économiser 1 milliard de DH. Donc, l’enjeu est dans l’adoption de bons comportements de consommation aussi bien par les ménages, que les industries, les transports et le bâtiment », développe Mouline qui rappelle au passage que pas moins de 60.000 agriculteurs sont aujourd’hui équipés en pompes solaires.


Le gaz naturel pour flexibiliser la production d'électricité

En misant sur le gaz naturel, le Royaume a fait le bon choix. Selon Saïd Mouline, cette ressource énergétique est stratégique dans la mesure où elle permettra au pays de flexibiliser sa production d’électricité. En effet, explique-t-il, le gaz naturel pourrait jouer un rôle de substitution lorsque, par exemple, il y a une absence de vent pour l’éolien. «La politique d’approvisionnement du Maroc en gaz naturel est tout à fait bénéfique dans ce sens où elle sera un complément pour les énergies renouvelables», développe le DG de l’AMEE. De même, poursuit-il, le gaz naturel pourrait jouer un rôle déterminant en industrie puisqu’il permettra aux opérateurs d’être plus compétitifs et en ligne avec les exigences en termes de décarbonation des process de production. Pour son approvisionnement, le Maroc mettra à profit la connexion qui le relie déjà à l’Espagne.

Vidéo embed

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.