Aller au contenu principal
M, Saïd MOULINE AU PTX SUMMIT

M. Saïd Mouline au World PtX Summit 2022

L’AMEE a participé au World PtX Summit 2022 organisé par l’Institut de Recherche en Energie Solaire et Energies Nouvelles (IRESEN), en partenariat avec l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P), cet evennement a pour objectif de discuter des stratégies innovantes dans le domaine de l’hydrogène vert et de sceller des partenariats pour une nouvelle ère énergétique propre.

World PtX Summit 2022 se positionne, désormais, comme l’événement leader sur les plans national et continental de la filière hydrogène, des principaux investisseurs, des décideurs politiques, des innovateurs, des directeurs d’entreprises, des leaders de l’industrie et des experts de la recherche dans le domaine auront ainsi à animer des panels et des sessions de haut niveau sur les opportunités offertes par l’hydrogène vert et ses produits dérivés.

Dans le cadre de cet événement, M. Saïd Mouline Directeur Général de l’AMEE  a modéré une session « Renewable Energy Integration “Which challenges at what cost? »

Dans une déclaration à M24, la chaine télévisée de l’information en continu de la MAP, le Directeur Général de l’Agence Marocaine de l’Efficacité Énergétique (AMEE), M. Saïd Mouline, a rappelé le contexte actuel rendant indispensable voire impératif d’accélérer le rythme de la transition énergétique, mettant en relief la vision éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI concernant les énergies renouvelables.

« L’accélération de la transition énergétique, via les énergies propres, à l’instar de l’hydrogène vert, requiert une parfaite maitrise des défis en la matière, afin d’être plus compétitif et durable et d’être créateur d’opportunités d’emploi », a-t-il expliqué.

Tout en rappelant que le Maroc, qui est actuellement un importateur des énergies fossiles, peut s’ériger en exportateur d’énergies renouvelables, M. Saïd Mouline s’est attardé sur la position stratégique dont jouit le Maroc concernant les énergies renouvelables, celles permettant de disposer de l’énergie à coût bas.

« Nous disposons d’énormes opportunités dans ce domaine, à condition toutefois de tenir compte des aspects économiques, des opportunités d’emploi et de la durabilité, afin que nous puissions devenir un pays exportateur d’énergies renouvelables », a-t-il conclu.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.