Aller au contenu principal
PV solaire chambre des représentants

L’AMEE accompagne la Chambre des représentants dans l’optimisation de leur consommation énergétique.

Le Maroc s’est engagé vers un avenir énergétique propre et durable, et ce par la promotion des énergies vertes et de l’efficacité énergétique afin de parer au changement climatique qui demeure la préoccupation majeure mondiale.

Dans cette optique, le Maroc s’est lancé dans une nouvelle ère managerielle qui permettra de manœuvrer un nouveau modèle économique de l’administration publique ,et ce à travers la mise en œuvre du volet de l’Exemplarité de l’Etat.

Les priorités du Plan de l'exemplarité de l’Etat portent, entre autres, sur l'encouragement et l'utilisation des énergies renouvelables et des technologies de la gestion rationnelle de l’énergie ou de l'efficacité énergétique.

C’est dans ce cadre qu’intervient l’Agence Marocaine pour l’efficacité énergétique (AMEE) ,qui apporte son appui technique aux organismes étatiques ,notamment à la Chambre des représentants qui a sollicité l’agence à travers une convention de partenariat afin d’intégrer des mesures d’efficacité énergétique et de réaliser des économies d’énergie au niveau de leur bâtiment.

A ce titre, un d’audit énergétique la chambre des Représentants a été réalisé par l’AMEE. cet audit a donné à plusieurs mesures et recommandations d’efficacité énergétique permettant ainsi de réaliser des économies d’énergies considérables, allant jusqu’à 57% de leur facture énergétique annuelle.

Dans la cadre de cet accompagnement, deux toits solaires photovoltaïques connectés au réseau local de la Chambre des Représentants d’une puissance totale de 300kWc sont en cours de réception. La production annuelle prévisionnelle de ces installations est d’environ de 420 MWh soit l’équivalent de 32% de la consommation annuelle d’électricité des   bâtiments concernés par cette installation.

L'AMEE joue ainsi un rôle important dans la mise en œuvre de la politique énergétique nationale ,visant la réduction de la dépendance énergétique nationale et la préservation de l’environnement en accompagnant les administrations publiques dans leurs projets d’efficacité énergétique dans le secteur du bâtiment.

A cet égard, M. Saïd Mouline a indiqué que « l’État doit montrer l’exemple et mettre en œuvre dans ses propres bâtiments et services les mesures de l’efficacité énergétique. L’opérationnalisation de l’efficacité énergétique est aujourd’hui un outil privilégié de bonne gouvernance et il est incontournable pour la réduction de la facture énergétique mais aussi des émissions de gaz à effet de serre. Ce genre d’initiative a pour finalité d’assoir les fondements et les conditions favorables pour assurer la transition vers une économie verte et inclusive ».

« Cette convention matérialise l’engagement de l’AMEE pour le déploiement de solutions d’efficacité énergétique dans les établissements publics, en accord avec les priorités nationales qui visent à faire de l’exemplarité de l’État un levier pour la mise en œuvre de la stratégie énergétique du Royaume », a-t-il ajouté.

L’AMEE confirme ainsi sa vocation d’agence stratégique publique engagée.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.