La conférence a été organisée par l’Espace méditerranéen de technologie et d’innovation (MSTI) en partenariat avec l’Agence marocaine pour l’énergie durable (MASEN), l’Agence Marocaine pour l’Efficacité Énergétique (AMEE), l’Université Mohammed V de Rabat (UM5), la GIZ, le CNRST, Hydro Québec, et plusieurs autres organismes nationaux et internationaux.

L’IRSEC est considérée comme la plus grande conférence scientifique en Afrique et la région MENA dans les domaines des énergies renouvelables et durables.

Ce grand rendez-vous scientifique « vise à faciliter la discussion et l’échange des connaissances sur les résultats des recherches les plus récentes, ainsi que sur les défis et opportunités actuels et futurs, dans tous les domaines des énergies renouvelables et durables », soulignent les organisateurs. En effet, le public cible d’IRSEC’19 comprend toutes les personnes intéressées par ce sujet, en particulier les chercheurs, les décideurs, les ingénieurs, ainsi que les spécialistes s’intéressant à toutes les questions liées aux énergies renouvelables et durables.

Selon un communiqué de l’IRSEC, son champ d’application couvre un large éventail de sujets d’actualité, notamment les technologies des énergies renouvelables, l’efficacité énergétique, les énergies vertes, le changement climatique, les systèmes énergétiques durables et les réseaux intelligents.

Plus de 400 participants d’une quarantaine de pays ont été au rendez-vous et plusieurs ateliers tutoriaux ont été animés par des experts de renommée mondiale. Ils ont été consacrés à l’utilisation de l’énergie solaire pour la technologie de dessalement, le traitement de l’eau, le pompage et la réutilisation de l’eau, y compris les sciences et technologies connexes pour développer des technologies efficaces et des infrastructures évolutives répondant aux besoins en eau potable.

Login Form