Monsieur Saïd Mouline, Directeur Général de l’Agence Marocaine pour l’Efficacité Énergétique a participé à la première édition de la conférence « Le Maroc, une passerelle vers l’Afrique » (Morocco, A Gateway to Africa), qui s’est tenue le 18 avril à New-York aux Etats-Unis et qui avait pour objectif de présenter le Royaume aux investisseurs internationaux comme une destination d’investissement attrayante et un centre financier régional.

Cette conférence a été organisée à l’initiative de la Bourse de Casablanca, en partenariat avec la banque américaine Citi et avec le soutien de l’ambassade du Royaume du Maroc aux Etats-Unis. Cet événement a réuni des hauts responsables, des gestionnaires de fonds et dirigeants d’entreprises.

Lors de cette conférence et à l’issue du panel sur la « Finance Verte » M. Mouline a relevé lors de son intervention que l’intérêt de cette rencontre était de présenter les opportunités d’investissement offertes par le Maroc non seulement en tant que hub économique compétitif mais aussi en tant que passerelle vers l’Afrique. Il a insisté sur le fait qu’un modèle existe pour les grands projets d’énergie renouvelable et qu’il fallait innover pour le financement des milliers de petits projets à l’instar de ce qui a été fait avec la ligne de financement de l’énergie durable destinée aux entreprises privées marocaines MorSEFF à travers des banques locales (BMCE Bank et BCP), et la ligne de crédit dédiée pour le pompage solaire à travers le Groupe Crédit Agricole du Maroc. Sur ce thème, les opportunités de pompage solaire au Maroc ont été présentées. « Nous avons lancé un programme national de promotion du Pompage Solaire dans les projets d’eau en irrigation qui vise à généraliser les pompes solaires en remplacement des pompes Diesel ou Butane qui pèsent lourd sur la facture énergétique, Il s’agit aussi d’accompagner les agriculteurs dans tous les différentes étapes de la production agricole : configurations des systèmes de pompage solaire, schéma de recyclage, standards de qualité, dispositif de contrôle de la qualité, élaboration d’un outil de gestion de la fertirrigation pour informer les agriculteurs du dosage optimal en irrigation goutte à goutte, formation et sensibilisation des installateurs et des usagers et bien évidement les mécanismes innovants de soutien financier» a déclaré Saïd Mouline.

Lors de ce déplacement M. Mouline a également pu assister à la quatrième Edition du « U.S. – Morocco Trade Forum » qui s’est tenue le 19 avril à Washington D.C. Lors de ce forum où l’Afrique était au centre des discussions, le programme du pompage solaire a été discuté avec différents intervenants pour présenter l’approche marocaine et sa possible diffusion sur le continent avec tous ses volets, formation et renforcement de capacité, sensibilisation et financement.

Login Form