Après La 1ère édition  tenue en marge de la COP22 en 2016, l’E Prix de Marrakech, la course électrique de l’automobile, a récidivé le 13 janvier avec sa seconde édition sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi. Lancée il y a à peine 4 ans, la Formule E est devenue aujourd’hui un véritable banc d’essai pour les constructeurs qui se bousculent désormais pour y participer.

C’est au Circuit automobile international Moulay El Hassan, redessiné il y a 2 ans par l’architecte de renommée mondiale, Hermann Tilke, que les pilotes de la Formule E  ont fait cette course électrique.

En marge de ce grand prix de Marrakech, Messieurs Ulrich Spiesshofer, Président d’ABB, Alejandro Agag, Fondateur et Président de la Formula E et Saïd Mouline, Directeur Général de l’AMEE ont animé une table ronde et partagé leur vision de la mobilité électrique et son développement futur. 

formula e 5

 

Nous nous réjouissons de travailler en partenariat avec la Formule E afin d’écrire l’avenir de l’e-mobilité, a déclaré Ulrich Spiesshofer.

Ensemble, en tant que partenaires, nous présenterons des technologies innovantes aux amateurs et clients du monde entier qui suivent le désormais ABB Championnat FIA de Formule E, a déclaré Alejandro Agag.

Le Royaume du Maroc mène une politique volontariste dans la transition énergétique avec un volet lié à la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables et un volet efficacité énergétique qui se décline dans le secteur de la mobilité avec son volet électrique, a déclaré Saïd Mouline.

La conférence a permis de démontrer les avancées extrêmement rapides dans ce secteur et les politiques volontaristes qui non seulement permettent de réduire les émissions et les pollutions dans les centres urbains mais aussi un développement industriel à l’instar du projet de fabrication de bus et voitures électriques prévu à Tanger.

 

 

Login Form