Constituer une force de proposition auprès des autorités publiques sur l'utilisation de nouvelles applications des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique

  • Sensibiliser les acteurs opérationnels et promouvoir les technologies ER au Maroc dans ces secteurs
  • Adapter ces nouvelles technologies au contexte socio-économique national
  • Mener des programmes et des projets pilotes à même d’adopter de nouvelles technologies et de créer de nouvelles filières industrielles créatrices d'emploi

A cet effet, L’AMEE poursuit ses actions de développement de ces filières et de veille technologique. Les secteurs PV et thermique par exemple, après une première phase de développement dans les années 80 et 90, ont connu un développement important. Dans le cadre de sa mission de développement et d'adaptation technologique, de nouvelles applications sont en cours de développement comme la climatisation solaire, les biocarburants de troisième génération (micro-algues), les toits solaires, les centrales thermo-solaires, les séchoirs solaires, etc.

 

 

eclairage public

 


Filière : EE Bâtiment

Titre : This Super-Efficient Renovation Is A Model For Lowering A House’s Energy Footprint Source/référence : https://www.fastcompany.com/40423011/this-super-efficient-renovation-is-a-model-for-lowering- a-houses-energy-footprint

Date : 23 mai 2017

 Auteur : Adele PETERS

 Description : La rénovation du siège du « Harvard Center for Green Buildings and Cities » est un projet mené par HouseZero dans le but de démontrer qu'il est relativement facile de transformer des maisons ordinaires en maison sans empreinte de carbone. Les propriétaires pourraient penser que rendre leurs maisons plus efficaces devra nécessiter d'énormes coûts de rénovation pour de petites économies d'énergie et matérielles Ce projet espère prouver le contraire et être un modèle pour d'autres projets. Après plusieurs années de recherches intensives - y compris la lecture de centaines d'études - sur ce qui était faisable, l'équipe de HouseZero a délimité plusieurs objectifs.

 

Ainsi, suite à la refonte développée par la société d'architecture Snøhetta, la maison ne devrait plus avoir besoin de lumière électrique pendant la journée. L’infime quantité d'électricité utilisée peut être fournie par des panneaux solaires sur le toit. Au lieu d'un système standard pour le chauffage et le refroidissement, la maison utilisera la ventilation et les réglages sur le design pour rester passivement confortable. Pendant les jours les plus froids, un système géothermique fournira un apport supplémentaire. La maison ne produira également aucune émission de carbone - y compris les émissions provenant de l'énergie provenant des matériaux utilisés dans la rénovation. Le bâtiment se trouve dans un quartier historique, ce qui a ajouté une autre difficulté au design. L'apparence de l'extérieur devait rester essentiellement la même, bien que la rénovation ait légèrement élargi les fenêtres pour laisser passer la lumière du jour. Les fenêtres sont également essentielles pour rendre le bâtiment confortable sans chauffage traditionnel ou climatisation. Les techniques utilisées dont d’une part, des détecteurs qui surveillent l'humidité, la température et la qualité de l'air, les fenêtres s'ouvrent et se ferment automatiquement tout au long du jour et de la nuit, et d’autre part, des algorithmes pour prédire les actions qu'il faut prendre afin de garder le bâtiment chaud ou froid le jour suivant. Les panneaux solaires sur le toit vont générer assez d'électricité pour compenser le peu qui sert à alimenter les ordinateurs et autres équipements et aussi compenser l'énergie utilisée dans les matériaux pour la rénovation

 

Etape de cette veille : La performance du bâtiment sera mesurée à l'aide d'un réseau de détecteurs et analysée et résultats vont être partagés avec les propriétaires qui souhaitent faire la même chose ou utiliser certaines des idées. « Si un propriétaire veut voir l'importance de la géothermie, nous pourrons la quantifier et il pourra utiliser seulement cette partie », explique A. Malkawi, professeur de technologie architecturale à la Harvard Graduate School of Design,, et fondateur du projet HouseZero.

 

Bien que les chercheurs n'aient pas encore quantifié les coûts pour les propriétaires et leurs ROI, ils prévoient de partager l’information sur le budget total de la rénovation. Le projet HouseZero sera plus complexe qu'un projet dans une maison typique car il convertit également l'espace en un espace de bureaux et de laboratoires; Malkawi affirme que le coût pour les propriétaires devrait être plus abordable.

 

Titre : Energy-efficient design- MIT researchers are helping architects optimize both design and energy efficiency

Source/référence : http://news.mit.edu/2017/energy-efficient-design-0123

Date : 23 janvier 2017

Auteur : Nancy W. STAUFFER

Description : La conception de bâtiments éco-énergétiques peut s’avérer difficile, en effet l'intégration de fonctionnalités qui diminueraient la consommation énergétique nécessite souvent des matériaux à forte intensité énergétique pour les ériger, et vice versa. Lors de la conception d'un bâtiment et dans une optique d'optimisation de l’énergie, les architectes doivent considérer à la fois les incidences énergétiques et le coût énergétiques des matériaux de construction, et les deux sont indissociables. Par exemple, étendre le toit au-delà du bord d'un bâtiment peut ombrager les fenêtres et réduire les besoins de refroidissement dans les climats chauds, mais faire un surplomb qui est structurellement solide peut nécessiter beaucoup de matériaux à forte consommation d'énergie.

Récemment, une équipe du MIT - dirigée par Caitlin Mueller professeur adjoint d'architecture et de génie civil et environnemental - a développé une simulation numérique qui devra aider les architectes à optimiser, en même temps, leurs conceptions au niveau des incidences énergétiques futures et celles de l'énergie initiale requise pour fabriquer des matériaux de construction. La technique génère rapidement un ensemble de designs qui offrent les meilleurs compromis entre ces deux composantes énergétiques essentielles. L'architecte peut alors faire un choix basé sur les informations quantitatives ainsi que sur les préférences esthétiques. Les résultats de ces compilations étaient frappants : Choisir un design légèrement moins efficace dans l’incidence énergétique a réduit de moitié le coût de l'énergie utilisée pour la fabrication des matériaux de construction. Ce constat serait passé inaperçue dans le cas d’une simulation qui cherche à optimiser l'incidence énergétique seule.

L'équipe de C. Mueller a réalisé une série d'études de cas portant sur les «bâtiments à longue portée» - tel que les terminaux d'aéroport, les salles de concert et des gares routières. Les matériaux de construction requis pour ces bâtiments constituent une fraction importante de l’énergie grise requise, de sorte qu'ils constituent un objectif louable pour les économies d'énergie. En outre, l'utilisation de la simulation informatique au début du processus de conception - lorsque la forme du bâtiment est déterminée - peut avoir un impact majeur sur l'énergie grise. Un choix judicieux de la géométrie et de l'agencement de la structure peut réduire les forces internes et diminuer la quantité de matériaux de construction à forte intensité énergétique nécessaires au support.

Etape de cette veille : Les chercheurs pensent que leur méthodologie devra être exploitée davantage. Des facteurs comme le coût monétaire et la constructibilité pourraient aussi être pris en considération. En outre, Ils souhaitent que leurs résultats de simulations encouragent les architectes et les ingénieurs de génie civil à intégrer la méthodologie de l'équipe du MIT en amont du processus de conception pour impulser des solutions intéressantes et inattendues et ainsi construire de nouveaux bâtiments innovants et de haute performance énergétique.

 

Titre : Finding Efficiencies Through ISO 50001

Source/référence : http://www.energymanagertoday.com/finding-efficiencies-through-iso-50001-0129260/

Date : 20 décembre 2016

Auteur : Carl WEINSCHENK

Description : Les programmes de certification visant à aider les propriétaires fonciers, les gestionnaires de l'énergie et les professionnels du bâtiment à promouvoir l'efficacité énergétique, à utiliser les énergies renouvelables et à réaliser d'autres objectifs louables sont devenues une priorité pour les experts du secteur. L'Organisation internationale de normalisation - International Organization for Standardization- est profondément impliquée dans ces efforts à travers la norme ISO 50001. Selon Kit Oung, vice-président de l'Energy Management's Association - EMA -, le cahier des charges devra être structuré dans un cycle «PDCA : Plan-Do-Check-Act » adapté du travail de l’éminent manager Edward Deming. Dans ce sens, la réalisation de l'ISO 50001 repose sur points clés suivants :

Le top management doit s'impliquer dans la planification à long terme et l'élaboration de politiques ; Les données sont utilisées pour identifier, planifier et hiérarchiser les efforts de gestion de l'énergie et d'économies d'énergie ; Identifier et harmoniser la vision, les moyens et l’orientation de l'ensemble de l'entreprise afin de réaliser des économies d'énergie ; Les pratiques éco-énergétiques sont intégrées à l'ensemble de l’entreprise, de l'atelier à la suite exécutive, de la conception à l'exploitation La réduction de l'énergie est recherchée non seulement par l'efficacité énergétique, qui exige des investissements, mais aussi par la réduction des utilisateurs d'énergie et du temps d'utilisation, ainsi que par l’intégration des procédures de bon contrôle qui sont tous mentionnés dans l’ISO 50001 ; Evaluer les actions menées et réaliser les corrections nécessaires.

Oung souligne que : « La certification n'est pas forcément une fin en soi. Il s’agit d’un minimum pour qu’un système de gestion de l'énergie soit "efficient". La certification ISO 50001 signifie que l'entreprise a satisfait aux exigences minimales. Beaucoup d'entreprises vont au-delà, plus la société intègre les exigences dans ses opérations, plus elle créera de valeur. »

Janvier 2017

2Energy Manager Today a lui aussi a publié un article sur la façon dont ISO 50001 fonctionne avec la norme « Superior Performance énergétique (SEP) » du département américain de l'énergie - Department of Energy DoE -. Etape de cette veille : Scheihing, directeur de la technologie pour le bureau de technologie avancé du DoE , a déclaré à Energy Manager que plus de 15 000 installations dans le monde utilisent la norme, alors que Oung affirme que près de 12 000 entreprises ont été certifiées. Par l'une ou l'autre des évaluations, ISO 50001 s’impose de plus en plus.

 

 

Titre : Le sol chauffant-rafraîchissant ultra-réactif pour un maximum de confort

Source/ référence http://www.thermactif.com/
Date juillet 2014
Auteur : sociétés Acome et La Chape
Description : THERMACTIF® s’inscrit dans une nouvelle démarche de réflexion globale du bâtiment : il rapproche deux corps de métiers (installateurs chauffagistes et applicateurs de chape) et permet de proposer un système complet adapté aux exigences de la nouvelle réglementation française thermique (RT2012) et à l’évolution des besoins en confort. Il se caractérise à la fois par une faible inertie (trois fois moindre qu’un système classique), une puissance adaptée et une hauteur réduite.
Etape de cette veille : Commercialisation de sol chauffant performant


*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*


Titre : Logiciels d'évaluation énergétique et de calcul des aides financières
Source/référence:http://www.eco-artisan.net/artisan-batiment/levaluation-thermique/logiciels-devaluation-thermique.html
Date décembre 2014
Auteur : Eco artisan
Description : Le logiciel d'évaluation thermique assure fiabilité, objectivité des chiffres et résultats optimisés qu'on est en droit de demander à un professionnel. Il assure une crédibilité accrue auprès de ses clients. En termes d'image, il est normal qu’un professionnel se serve d’un logiciel fiable.. A ce jour, deux logiciels sont référencés dans le cadre d'ECO Artisan: BATI-CUBE de la société CARDONNEL et SFERENO de la société du même nom.
Etape de cette veille : Vente en ligne / Commercialisation

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*   

 

Titre :Le super isolant thermique dont rêvent le bâtiment...et l’environnement !
Source/ référence :http://www.webtimemedias.com/article/cemef-de-sophia-le-super-isolant-thermique-dont-revent-le-batiment%E2%80%A6et-lenvironnement-2015020
Date : 4février 2015
Auteur :Jean-Pierre Largillet
Description : L'équipe du Centre de Mise en Forme des Matériaux, CMFM, à Sophia Antipolis a été distinguée par le prix «ADEME 2014des Techniques Innovantes pour l’Environnement». Cette équipe a conçu un bio-aérogel -baptisé Aéropectine-, à partir de la pectine. Il représente une nouvelle génération d’aérogel monolithique et super-isolant thermique. Biodégradable et non toxique, il ouvre aussi la porte à un nouveau secteur de production :la valorisation des déchets agroalimentaires pour la fabrication d’un matériau écologique.
Etape de cette veille :Stade expérimental au laboratoire avec pour objectif d’améliorer les propriétés de l’Aéropectine et développer d’autres bio-aérogels. Le prix de l’ADEME récompense des laboratoires de recherche publique qui proposent des travaux pouvant faire l'objet d'applications ou de développements industriels à court ou moyen terme. *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*   

Titre :La chaudière qui va diviser par deux votre consommation énergétiqueSource/référence :http://www.industrie-techno.com/la-chaudiere-qui-va-diviser-par-deux-votre-consommation-energetique.37534Date : 3avril 2015Auteur :J.F. PreveraudDescription :GrDF et BoostHEAT se sont associés pour développer la chaudière thermodynamique à très haut rendement de demain. Au cœur de ce partenariat technologique :une chaudière qui allie gaz naturel, énergie renouvelable et économie d’énergie. Cette machine devrait voir le jour d’ici .2018D’ici 2à 3ans, les chaudières BoostHEAT devraient permettre de répondre aux besoins de chauffage et d’eau chaude sanitaire de tous types de logements (résidentiel, collectif et tertiaire) avec un très haut rendement. L’association du gaz naturel et des énergies renouvelables constitue une réelle solution pour une transition énergétique réussie.Etape de cette veille :Les essais en laboratoire ont été concluants et les premiers tests en conditions réelles sont programmés pour l’hiver .2015*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*Titre :Smart Windows Harvest Energy From Wind and Rain Source/référence:http://www.designnews.com/author.asp?doc_id=277221&dfpPParams=ind_183,industry_alt,kw _21,aid_277221&dfpLayout=blog
Date : 15avril 2015
Auteur :Elizabeth Montalbano
Description :Aux États-Unis, une équipe de chercheurs -laboratoire de nanotechnologie de l’institut technologique de Georgia -a conçu un verre capable de produire de l’électricité à partir du vent et de la pluie qui le frappent.
Il s’agit d’un verre spécial alimenté par deux systèmes de récupération d’énergie reposant sur l’électricité statique produite par le frottement entre deux matériaux. Au contact de la pluie ou du vent, le verre, équipé de nano- générateurs, récupère l’électricité statique qui produit ensuite de l’électricité.
Etape de cette veille :Ces nano-générateurs parviennent à convertir environ 60 %de cette énergie mécanique en électricité. Les chercheurs pensent à intégrer des super-condensateurs transparents dans le verre pour stocker cette énergie.
Titre :Des plaques isolantes à base de mousse de boisSource/ référence :http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/78401.htmDate : 03Mai 2015Auteur :Sean VAVASSEURDescription :L’Institut Fraunhofer pour la recherche a remporté le prix GreenTec Award du Ministère fédéral pour l’environnement dans la catégorie «Construction et habitat »pour son projet de développement d’une mousse isolante produite à 100 %à partir de chutes de bois. Les plaques développées possèdent les mêmes caractéristiques que les isolants traditionnels et pourraient être utilisables pour la rénovation énergétique des bâtiments. Ils disposent également d’un haut degré de recyclage. Lagénéralisation de cette solution dans les années à venir pourrait remplacer les isolants produits à partir de combustibles fossiles, et ainsi créer de nouveaux marchés pour la bio-économie.Etapedecetteveille: Actuellement,leschercheursdeFraunhofertestentplusieurssortesdeboisafindedéterminer quels arbres représentent une matière première particulièrement adaptée. L’enjeu est également d’identifier les procédés adéquats pour produire industriellement de la mousse de bois en grande quantité.*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*Titre :Houses Made of Water Are the Future for Energy EfficiencySource/ référence :https://sourceable.net/houses-made-water-future-energy-efficiency/Date : 13Mai 2015Auteur :Justin McGARDescription :Gutai, un architecte hongrois propose un système de panneaux multifonctionnel –Water Panel -révolutionnaire qui pourrait accroitre l’efficacité énergétique des maisons. L'eau est non seulement un bon collecteur de chaleur, mais aussi un superbe distributeur. En insérant une feuille d’eau entre les couches internes de ses panneaux innovants, la solution de Gutai dispose de caractéristiques de transfert de chaleur meilleures que celles d’une brique épaisse ou d’un mur de béton. La maison est capable de s’auto-chauffer. Quand il fait chaud, toute chaleur excédentaire est stockée soit dans les fondations du bâtiment ou dans un stockage externe. Elle peut alors être ramenée aux murs lorsque la température descend. Un système de surveillance semblable à celui du chauffage central peut être utilisé.Etape de cette veille :La construction des maisons de cette manière est modérément plus chère que les modèles traditionnels, mais ceci est compensé par la réduction des coûts énergétiques. Afin de réduire les coûts de production et d’ouvrir la voie à l'eau comme matériau de construction vert de l'avenir, une collaboration entre chercheur et industriels est à l’étude.*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* Titre :Saint Gobain :rendre les bâtiments sensibles à la lumière Source/ référence :http://www.industrie-techno.com/
Date : 02juillet 2015
Auteur :Philippe PASSEBONDescription :Saint-Gobain, société leader mondial de l’habitat, veut réduire de 15%sa consommation d’énergie et de 20%ses émissions de CO2 entre 2010et .2025L’entreprise met notamment au point un verre électrochimique pour améliorer l’efficacité énergétique de l’habitat. Pour y parvenir, Saint-Gobain a acheté la start-up américaine Sage Electrochromics spécialiste dans la fabrication de revêtement à nanotechnologies qui s’assombrit lorsqu’il est activé par l’électricité, si bien qu’il peut être intégré à un système de gestion de bâtiment pour se teinter à une heure programmée ou être actionné à l’aide d’un commutateur.Etape de cette veille :Cette technologie pourrait permettre de réaliser 25%d’économies sur le chauffage et le refroidissement. L’innovation a été signalée dans le rapport «Transition Through Innovation »-http://longterme.blogspot.fr/2015/02/transition-through-innovation-report.html -remis à l’ONU en février 2015.*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*    Titre :3D Printing Glass Could Transform Architecture
Source/ référence :https://sourceable.net/3d-printing-glass-transform-architecture/#
Date : 01Septembre 2015
Auteur :Marc HOWE
Description :Le Groupe Mediated Matter et le laboratoire de verre de l'Institut de Technologie du Massachusetts – MIT- se sont associés pour développer la première technologie pour l'impression 3D de verre transparent. Surnommée G3DP, la nouvelle technologie est capable de produire des structures en verre aux exigences précises de conception complexe. Selon Neri Oxman, chef de projet, cette technologie devra avoir un impact profond sur l'utilisation du verre dans l'architecture et sur la construction durable. Elle va faciliter la création de structures complexes telles que les façades de bâtiments aérodynamiques qui permettent d'optimiser la pénétration de la lumière naturelle.
Etape de cette veille :Les chercheurs du MIT ont déjà réalisé des tests de production des composants de verre. Ils ont utilisé la technologie d’impression 3D pour la création d'un certain nombre de façades de verre qui seront présentées en 2016lors de l’exposition du “Smithsonian Design Museum “à New-York.*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*Titre :Transition énergétique :le bâtiment dans tous ses états
Source/ référence :http://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/environnement-thematique_191/transition- energetique-le-batiment-dans-tous-ses-etats-article_296365/
Date : 27août 2015
Auteur :Matthieu COMBE
Description :En France, la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte a été définitivement adoptée le 22juillet. Elle se fixe comme objectif de rénover énergétiquement 500 000logements par an à compter de ,2017dont au moins la moitié est occupée par des ménages aux revenus modestes, visant ainsi une baisse de 15 %de la précarité énergétique d'ici .2020Plusieurs dispositions vont encadrer la rénovation énergétique des bâtiments et des logements, parmi les quelles :
  • Obligation de réaliser des travaux de rénovation énergétique, dès lors qu'un bâtiment subit de lourds travaux d'entretien ; 
  • Mise en place d’un fonds de garantie de la rénovation énergétique ;
  • Installation d'équipements de contrôle et de gestion active de l'énergie ;
  • Création d’un carnet de santé numérique de suivi et d'entretien de chaque logement ;
  • Utilisation de matériaux bio-sourcés lors de la construction ou de la rénovation des bâtiments.
  • Cette veille :Il s’agit d’une veille informationnelle concernant les décrets d’application de la loi sur la transition énergétique au niveau de l’EE des bâtiments énoncés ailleurs –ici en France 

 *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*   

Titre :SolarWindow veut transformer les gratte-ciels en générateurs solaires Source/ référence :http://www.industrie-techno.com/

Date : 25Août 2015

Auteur :Julliette RAYNAL

Description :La start-up américaine SolarWindow Technology a présenté la semaine dernière sa fenêtre solaire transparente dont le principe consiste à recouvrir les surfaces vitrées des buildings de couches ultrafines d’un revêtement liquide constitué de polymères organiques, de carbone et d’hydrogène. Des conducteurs transparents guident ensuite la lumière vers le bord de la fenêtre jusqu’à une interface qui permet à un électricien de connecter ces fenêtres solaires au réseau électrique de l’immeuble. Ce dispositif permettrait non seulement de transformer la lumière naturelle en électricité, mais également la lumière artificielle et ombragée, ce que ne permettent pas les panneaux photovoltaïques classiques.  Grâce à ces caractéristiques, la technologie de SolarWindow installée sur les quatre façades d’un immeuble de 50 étages permettrait de générer jusqu'à 50fois plus d’électricité qu’une installation classique sur le toit d’une tour, assurent les ingénieurs de l’entreprise. 

Etape de cette veille: Solar Window Technology mène actuellement une levée de fonds afin de commercialiser ses fenêtres solaires transparentes. Elle vise une mise sur le marché dans les 28mois à venir. 


 Filière : Eclairage

 

Titre : Global Smart Grid Sensors Market 2017-2021

 

Source/référence : http://www.researchandmarkets.com/research/5kc997/global_smart_grid

 

Date : 19 mai 2017

 

Auteur : Laura WOOD

 

Description : Research and Markets a annoncé la publication du rapport « Global Smart Grid Sensors Market 2017- 2021 ». Préparé sur la base d'une analyse approfondie du marché avec des contributions d'experts de l'industrie, ce rapport couvre le paysage du marché et ses perspectives de croissance au cours des prochaines années. Il comprend également un compte rendu sur les principaux fournisseurs opérant sur ce marché. Comme la plupart des pays prennent conscience de l'épuisement des ressources en combustibles fossiles et des réglementations associées en matière d'émissions de carbone, ils évoluent progressivement vers les énergies renouvelables afin de réduire aussi bien leurs émissions de carbone que leurs dépendances à l'égard de combustibles fossiles. De plus, le vieillissement des réseaux électriques est une tendance qui prend de l'ampleur ces derniers temps.

 

Le secteur des services électriques subit un changement majeur d'une structure rigide vers un système plus souple et celui-ci est influencé par les politiques de changement climatique, l'urbanisation et les innovations technologiques. Cette mutation dans le secteur de l'énergie est réalisée grâce au déploiement d'une infrastructure avancée de comptage - Advanced Metering Infrastructure AMI - et d’un système de contrôle et d’acquisition de données – Supervisory Control and Data Acquisition SCADA - . Ces outils garantissent l'intégration des technologies intelligentes dans le réseau et permettent aux fournisseurs d'avoir un meilleur contrôle sur le fonctionnement du réseau électrique.

 

Etape de cette veille : Selon ce rapport, le marché mondial des capteurs intelligent devrait croître à un taux annuel moyen pondéré - CAGR compound annual growth rate - de 15,28% pendant la période 2017-2021. 

 

 Titre : How Secure Is Our Smart Grid?

Source/référence : http://www.govtech.com/blogs/lohrmann-on-cybersecurity/how-secure-is-our-smart-grid.html

Date : 25 février 2017

Auteur : Dan LOHRMANN

 Description : Le département américain de l'énergie a publié un rapport alarmant en janvier 2017, affirmant que le réseau électrique serait en danger imminent d'une cyberattaque. Selon ses experts, les menaces cybernétiques envers les systèmes électriques augmentent en complexité, ampleur et fréquence. Le contexte actuel de la cyber-sécurité est caractérisé par des menaces et des vulnérabilités qui évoluent rapidement, associées avec un lent déploiement des mesures de défense. Ainsi ce rapport offre une longue liste des principales constations pour les décideurs, dont :

• Les normes d'interconnexion et l'interopérabilité sont des exigences essentielles pour assurer une intégration parfaite des appareils connectés au réseau et des systèmes de gestion de l'énergie des bâtiments, et sans lesquelles la modernisation du réseau et les gains d'efficacité énergétique pourraient être entravés.

 • La convergence du réseau électrique avec les technologies de l'information et des communications –TIC- permet de mettre en place une plate-forme de création de valeur et une prestation de nouveaux services au-delà du secteur énergétique.

 • L’absence d'initiative coordonnée entre l'industrie et le gouvernement pour dégager un consensus ou implémenter des mesures de résilience normalisées constitue un handicap majeur pour harmoniser les systèmes de gestion.

 • L'amélioration de l'efficacité de l'utilisation finale présente un potentiel important basée, primo sur les analyses techniques et secundo sur les différences constatées dans les performances EE entre les états et les services publics qui disposent ou non de programmes dans ce sens.

 Etape de cette veille : Malgré le fait que la majorité des pannes électriques proviennent d'incidents météorologiques, de nombreux experts estiment que les prochaines séries de pannes de réseau pourrait ressembler plus à la récente attaque « Shamoon » de logiciels malveillants qui a frappé les organisations des états du Golf entre Novembre 2016 et Janvier 2017.

 ;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;

Titre : Global LED and Smart Street Lighting: Market Forecast (2016-2026)

Source/référence : http://www.researchandmarkets.com/research/k587nf/global_led_and

Date : 18 janvier 2017

Auteur : Laura WOOD

Description : Une étude qui vient d’être publiée par «Research and Markets» analyse et prévoit le marché mondial de l'éclairage public intelligent jusqu'en 2026. Le marché de l'éclairage public connaît actuellement une phase de mutation sans précèdent, ainsi les lampadaires traditionnels - dont le total à l’échelle mondiale est de plus de 315 millions unités et qui devrait dépasser 359 millions en 2026 - vont être remplacés par plus efficaces comme les LED ou par des technologies d’éclairage semi-conducteur. Ces LED sont également interconnectés en réseaux «intelligents». Cependant, plusieurs défis sont à surmonter :

  • Le financement, notamment dans les pays émergents, ainsi en 2014 la Banque mondiale a annoncé un fonds de 1 MM$ dédiés exclusivement pour l'éclairage des rues LED ;
  • Le manque de normalisation, en effet les normes non élaborées pourraient limiter la capacité des fournisseurs à répondre à la demande croissante à travers le monde ;
  • Le conservatisme pourrait amener certaines villes à s'en tenir à des technologies héritées, même face à des économies considérables réalisées par les LED et les réseaux intelligents.

Toujours selon cette étude, les investissements mondiaux dans l'éclairage public LED devraient atteindre 57 MM$ entre 2016 à 2026. De plus comme les coûts pour les réverbères en réseau diminuent également rapidement, les lampadaires intelligents trouveront un rôle croissant dans les villes et les municipalités à travers le monde. Dans de nombreux pays, les lampadaires intelligents font partie du concept plus vaste de «ville intelligente», où les réseaux de communication sont utilisés pour relier des composants tels que les compteurs d'électricité et d'eau, les feux de circulation et les parcomètres.

Etape de cette veille : L'évaluation réalisée lors de cette étude sur plus de 1000 projets LED dans plus de 90 pays montre que ces avantages sont partagés par les villes et les municipalités à travers le monde. En conclusion, il est prévu que les LED et les lampadaires intelligents atteindront respectivement 89% et 42% du marché total des lampadaires d'ici 2026. Cela représentera une opportunité de marché de 69,5 MM$ au cours de la prochaine décennie.

 ;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;

Titre : Nobel de Physique pour les inventeurs de la LED bleue qui économise l'énergie
Source/ référence : http://www.industrie-techno.com/nobel-de-physique-pour-les-inventeurs-de-la-led-bleue-qui-economise-l-energie.33297
Date décembre 2014
Auteur : JF Preveraud
Description : Isamu Akasaki, Hiroshi Amano et Shuji Nakamura ont reçu le 7 décembre 2014 le Prix Nobel de Physique 2014 pour leurs travaux qui ont abouti à la mise au point de la LED bleue aujourd’hui à la base des sources électroniques de lumière blanche.
Leurs travaux ont permis de développer des sources lumineuses blanches offrant aujourd’hui un flux lumineux de 300 lm/W, alors que les lampes à fluorescence sont à 70 lm/W et celles à incandescence à 16 lm/W. Un gain appréciable quand on sait qu’environ un quart de la consommation électrique mondiale concerne l’éclairage. De plus, les lampes à LED économisent aussi les matières premières puisque leur durée de vie moyenne est de 100 000 heures, contre 10 000 heures pour les lampes fluorescentes et 1 000 heures pour les ampoules à incandescence.


Etape de cette veille : Innovation reconnue à l’échelle internationale


*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*


Titre : Des LED proches de la lumière solaire
Source/ référence : http://www.kyocera.eu/poolcontent/eu/en/corporate/news/2014/KYOCERA_DEVELOPS_LEDS_WITH_EXCELLENT_RENDERING_OF_THE_DAYLIGHT_SPECTRUM.-cps-67080-files-97366-File.cpsdownload.tmp/170614_Kyocera%20develops%20Compact%20LEDs.pdf
Date juin 2014
Auteur : website kyoocera
Description : la société japonaise KYOCERA, leader dans la fabrication des composantes semi-conducteurs et de la céramique fine industrielle, a conçu un type de diodes électroluminescentes (LED) produisant un spectre de couleurs très proche de celui de la lumière solaire naturelle, et qui de plus ont une consommation réduite et une durée d’utilisation extrêmement longue.Ces LED produisent un spectre lumineux plus large et réparti de façon plus uniforme que des LED traditionnelles ou de l’éclairage fluorescent. Ainsi, elles permettent un rendu de couleurs s’approchant de celui de la lumière solaire naturelle

Etape de cette veille : Kyocera prévoit la commercialisation de ces LED à l’échelle internationale destinée aux industries qui exigent une reproduction précise de la couleur, comme la fabrication de peintures, l’impression commerciale et l’inspection de la couleur dans l’industrie automobile…

Titre :SmartNodes :une révolution en éclairage urbain
Source/référence :http://clusters.wallonie.be/infopole-fr/23-04-2015-smartnodes-une-revolution-en-eclairage-urbain.html?IDC=3875&IDD=60986
Date : 23avril 2015
Auteur :Equipe de l’éditorial d’InfoPole
Description :En collaboration avec les universités Catholique de Louvain et celle de Liège, la start-up SmartNodes –spécialiste dans le Smart Lightning-, a développé des modules d’éclairage intelligents et décentralisés.
Au lieu d’illuminer toute la nuit à forte puissance, les luminaires restent désormais à un niveau minimum, sauf en présence d’usagers de la route. Ces modules sont équipés de capteurs, d’un moyen de communication et d’un micro- ordinateur.
Les avantages sont multiples :une diminution drastique de la consommation électrique, de la pollution lumineuse et de l’empreinte écologique du système d’éclairage. Et cela tout en maintenant le confort visuel et la sécurité de chaque usager de l’espace public.
Etape de cette veille :Plusieurs de ces modules ont déjà été implantés dans des parcs industriels et parkings en Wallonie. A partir de ce mois, un total de 244luminaires intelligents sera installé dans un quartier résidentiel de Wavre. C’est également une des plus grandes installations d’éclairage intelligent en Belgique, voire même en Europe, aujourd'hui déployée.

 *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*   

Titre :Eclairage public par LED :La lampe à huile revient à la mode
Source/ référence :http://www.lemoniteur.fr/article/eclairage-public-par-led-la-lampe-a-huile-revient-a-la-mode- 28535565
Date : 13mai 2015
Auteur :Mathieu Dejeu
Description :C’est en faisant tomber accidentellement il y a quinze ans une ampoule dans un verre d’huile d’olive qu’un entrepreneur -société Ledex installée dans l’Oise -a eu l’idée d’une LED à bain d’huile destinée à l’éclairage public. Après des années de développement, son innovation baptisée LedLiquid est sur le point d’être commercialisée. Le bain d’huile permet en effet à l’ampoule de gagner en luminosité et de réduire de moitié la consommation d’énergie tout en étant inoxydable.  Ledex évalue à 60 000heures sa durée de vie contre 15 000heures en moyenne pour les ampoules actuelles. La LedLiquid est aussi une LED équipée de multiples capteurs (micro, vidéo, sensoriel, pollution, sismique, GPS) qui autorisent un contrôle à distance.

Etape de cette veille :De nombreuses collectivités françaises ont déjà manifesté leur intérêt, parmi celles retenues- Allonne Oise → 270points lumineux - Roye Somme → 1364points lumineux Dubaï a récemment signé un contrat de 2millions d’euros avec Ledex pour le déploiement de ces LED dans l’Émirat. 

 *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*   

Titre :Revolutionary breakthrough for the LED Industry
Source/ référence :http://www.aledia.com/en/news/nanowire-led-innovator-aledia-completes-31-million-series-b- financing-9/
Date : 18juin 2015
Auteur :Florence DAPOIGNY
Description :La start-up Aledia a finalisé une levée de fonds de 28,4millions d’euros à laquelle participent Valeo et Ikea. Cette levée de fonds permettra à ALEDIA de mener la dernière phase d'industrialisation d'un de ses produits phare, à savoir des LED 3D basées sur la technologie WireLED avec un coût de fabrication divisé par quatre. Ces LED permettent également l’intégration de fonctions électroniques ainsi que des solutions novatrices pour les systèmes de visualisation et d’affichage, utilisées notamment dans les secteurs de l’automobile et de la domotique. Dans le cadre d’un usage résidentiel, son prix accessible accélérera son déploiement, tout en générant des économies pour le consommateur. De plus, les fonctions dédiées à la connectivité proposées par Aledia ouvrent des perspectives intéressantes pour rendre la vie chez soi toujours plus pratique et intelligente.Etape de cette veille :Aledia prévoit la commercialisation de ses LED pour 2017.*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* 

 


 Filière : EE Industrie

 

Titre : Improving power plant energy efficiency

 

Source/référence : http://www.wartsila.com/services/lifecycle-efficiency/energy-efficiency/improving-energy- efficiency-in-the-energy-industry

 

Date : 19 mai 2017

 

Auteur : Equipe « Services White Papers »

 

Description : La société finlandaise Wärtsilä - leader mondial dans des solutions de cycle de vie complète pour les marchés maritimes et énergétiques - vient de publier un livre blanc sur l’amélioration de l'efficacité énergétique des centrales électriques. Dans ce rapport, une analyse des avantages concurrentiels que peut offrir une politique de l'efficacité énergétique est présentée. En 2017, l'économie mondiale reste assez incertaine et les investisseurs choisissent la prudence et l'augmentation de la rentabilité est souvent recherchée grâce à une maîtrise des coûts accrue. Sachant que les coûts de carburant constituent une part importante des coûts d'exploitation d'une centrale électrique - jusqu'à 80%, le moyen le plus efficace de réduire les coûts d'exploitation est donc d'améliorer l'efficacité énergétique. Pour convaincre ces investisseurs, le ROI doit être attrayant et se concrétiser rapidement. Toutefois, à mesure que de nouvelles innovations apparaissent, les méthodes de production plus anciennes sont de plus en plus menacées par les nouveaux modèles économiques. Les avantages d’une politique d’amélioration de l’efficacité énergétique sont multiples, nous citons notamment :

 

1.Bénéfices commerciaux :

 

• Un investissement dans l'efficacité énergétique qui implique à la fois la technologie et la maintenance est rapidement amorti en réduisant le coût de carburant qui est un facteur important dans les coûts d'exploitation d'une usine ;

 

• La rentabilité accrue, provoquée par les économies de carburant, améliore la compétitivité de l'usine ; • L'amélioration de l'efficacité énergétique d'une usine peut offrir une opportunité de modifier son profil d'exploitation par exemple de la répartition de charge à la charge de base ;

 

2.Impacts sur l’exploitation :

 

• La surveillance et l'analyse des données permettent une planification de maintenance dynamique, qui prend en charge non seulement l'efficacité énergétique, mais aussi l'efficacité de l'installation et réduit les coûts de maintenance ;

 

• Les opérations de maintenance bien planifiées qui améliorent l'efficacité énergétique peuvent également prolonger le cycle de vie de la centrale ;

 

3.Avantages environnementaux :

 

• Les améliorations de l'efficacité énergétique impliquent une réduction des émissions par kW produit ;

 

• L'amélioration de l'efficacité énergétique de l'usine contribue à une image de marque plus durable.

 

Titre : Energy efficiency is a low-risk, high ROI decision

 Source/référence : http://www.thermalenergy.com/blog/energy-efficiency-is-a-low-risk-high-roi-decision

Date : 24 février 2017

Auteur : Equipe du Blog

 Description : L’amélioration de l'efficacité énergétique industrielle offre une opportunité intéressante non seulement pour réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre, mais aussi pour les fabricants, les responsables de la transformation et tout type d'entreprise avec des installations de chaudières et de vapeur (y compris les hôpitaux). Plusieurs impacts pourraient être atteints avec l’investissement dans l’efficacité énergétique dans le secteur industriel, nous citons notamment :

 • Accroître la compétitivité - En réduisant les coûts énergétiques et en réduisant l'exposition aux risques liés à la volatilité des prix de l'énergie, les entreprises peuvent devenir rentables et exploiter leurs business plus efficacement. Entre 20 et 50% de l'énergie industrielle est perdue sous forme de chaleur résiduelle comme les gaz d'échappement chauds, l'eau de refroidissement et la chaleur perdue dans les surfaces chaudes et les produits chauffés. Les entreprises peuvent réaliser de grandes économies et accroître leurs productivités

 • Améliorer la performance opérationnelle des bâtiments - Lorsque les systèmes d’isolation sont correctement exploités et entretenus, ils fonctionnent de manière durable plus fiable et plus efficace, nécessitant moins de réparations. • Améliorer l'image corporative des entreprises - En se positionnant à l'avant-garde des efforts pour développer une économie verte, les entreprises qui s'engagent dans des activités d'efficacité énergétique peuvent obtenir des avantages intangibles significatifs associés à une prise de conscience positive de leur marque.

 Etape de cette veille : Thermal Energy Inc propose des solutions confirmées en efficacité énergétique avec une longue expérience en matière d'économies d'énergie allant jusqu'à 30% avec des rendements financiers irréprochables et des retours de 1 à 5 ans telles que les purgeurs de vapeur efficaces - GEM Steam Traps- , les système de récupération de la chaleur - FLU-ACE® heat recovery - et les systèmes de séchage de biomasse - DRYREX -

 ;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;

Titre : Industry critical to meeting EU energy efficiency targets

Source/référence : http://mbb.org.mt/uncategorised/industry-critical-to-meeting-eu-energy-efficiency-targets/

Date : 24 janvier 2017

Auteur : Joe TANTI

Description : Le parlement européen préconise un objectif de 40% d'efficacité énergétique d'ici à 2030 alors que le Conseil de la Commission Européenne soutient une réduction plus réaliste de 30%. Il est à noter que ces objectifs représentent toutes deux une augmentation par rapport à l'objectif de 2020 qui est de l’ordre de 20%. Etant donné que plusieurs États membres ne sauraient atteindre l'objectif de 20 % d'augmentation de l'efficacité énergétique pour 2020, il est important de d’envisager 30% de cible pour la décennie d’après. Un secteur prioritaire pour atteindre cet objectif sera l'industrie. En effet, l'industrie a deux rôles importants à jouer :

  • Développer et mettre à disposition des technologies énergétiques améliorées ;
  • Consommer plus efficacement. Toute solution à la conservation de l'énergie se trouve directement dans l'industrie.

L’industrie est le secteur qui d’une part, développe, commercialise et maintient la technologie grâce à laquelle cette conservation est possible ; et d’autre part un consommateur d'énergie mondial clé. Ainsi, l'intérêt de l’efficacité énergétique dans l'industrie n'est pas seulement de chercher à réduire les factures de services publics, la demande et l'utilisation de l'énergie sont à la fois causes et effets du changement climatique. Indépendamment des choix business judicieux, la prise de conscience sur le fait que la conservation de l'énergie contribue fortement à ce défi socio-environnemental, est devenu omniprésente dans le monde des affaires. Les entreprises devraient être soutenues dans la réalisation de ces objectifs avec des mesures et actes qui vont permettre d'accélérer à la fois la transition énergétique et concrétiser les objectifs en matière d’efficacité énergétique. Etape de cette veille : L’Union de l’Energie est l’une des dix priorités du Conseil de la Commission Européenne. Ce package est constitué d’un ensemble de mesures qui offre une possibilité d'accélérer à la fois la transition vers une énergie propre et la création de croissance et d'emplois. En mobilisant jusqu’à 177 MM€ d’investissements publics et privés supplémentaires par an à partir de 2021, il pourra générer une croissance du PIB pouvant atteindre 1 % au cours de la prochaine décennie et créer 900 000 emplois. Il prévoit aussi de réduire l'intensité en carbone de l’économie de l'UE de 43 % en moyenne d'ici 2030. L'électricité renouvelable représentera alors la moitié environ du bouquet de production d’électricité de l'UE.

 ;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;

Titre : Cuivre Ultraconducteur
Source/ référence : http://www.zepros.fr/energie/actualites/16650/LEurope-parie-sur-le-cuivre-ultra-conducteur.html
Date Mars 2014
Auteur : S. Vigliandi
Description : Un cuivre ultra conducteur, d’une conductivité deux fois supérieure à celle du cuivre pur à température ambiante, sera développé dans le cadre du projet Ultrawire, piloté par l’université de Cambridge avec le soutien de la Commission européenne. Ce projet, porté par un consortium de 14 sociétés (dont les groupes français Nexans et Peugeot Citroën), ainsi que des facultés européennes, a récemment obtenu un financement de Bruxelles, pour un montant de 3,3 M€. Objectif d’ici à trois ans : démarrer une production industrielle du cuivre ultra-conducteur.
Selon l’Institut européen du cuivre, « ce nouveau matériau permettrait d’améliorer le rendement de nombreuses applications industrielles dans l’énergie et de réduire ainsi la consommation énergétique». À terme, le poids et la taille des moteurs électriques, des transformateurs, des éoliennes ou encore des câbles électriques pourraient ainsi être réduits de moitié.


Etape de cette veille : Phase pilote pour une production à grande échelle


*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*


Titre : Des groupes électrogènes moins gourmands
Source/ référence : http://www.industrie-techno.com/des-groupes-electrogenes-moins-gourmands.33342
Date Octobre 2014
Auteur : JF Preveraud
Description : Alphabet Energy, société de technologie industrielle californienne spécialisée dans le service de production d’énergie thermoélectrique, a eu l’idée de développer un récupérateur d’énergie en utilisant un nouveau matériau thermoélectrique, qui convertit la chaleur en électricité, pour augmenter le rendement de ces groupes et réduire leurs émissions de CO 2 de l’ordre de 3 %.
Si les matériaux thermoélectriques sont bien connus dans le domaine spatial, leur prix les cantonne à des applications de pointe. Par contre, Alphabet Energy utilise un matériau récemment mis au point par l'Université du Michigan à partir de tétraédrite, un minéral composé d'antimoniosulfure naturel de cuivre cubique, qui est abondant et peu onéreux (4 dollars le kilo).
Selon Matt Scullin, cofondateur et CEO d’Alphabet Energy, un thermo-générateur E1 qui serait placé sur l’échappement d’un générateur de 1 000kW permettrait d’en augmenter le rendement de 2,5 % et d’économiser ainsi 52 500 litres de diesel par an. Et les gains seraient supérieurs sur des générateurs plus petits.


Etape de cette veille : Phase pilote pour une production destinée aux compagnies pétrolières, gazières et minières qui utilisent de gros générateurs pour produire de l'électricité dans les régions éloignées.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*   

 

Titre :Solar Impulse : 150milliards de vols simulés pour un seul tour du monde...Source/ référence :http://www.industrie-techno.com/solar-impulse-150-milliards-de-vols-simules-pour-un-seul-tour-du-monde-mais-quel-tour-du-monde.37117Date : 19mars 2015Auteur :Philippe PassebonDescription :Le challenge du tour de monde du Solar Impulse 2semblait impossible à tenir. D’une part, l’avion ne correspond à aucun modèle existant, tandis que d’autre part, les paramètres à prendre en compte sont trop nombreux (force des vents, niveau d’ensoleillement, niveau d’oxygène pour les pilotes, niveau de charge des batteries, etc.)A Monaco, au «Mission Control Center ,»quelques vingt techniciens ont les yeux rivés sur leurs écrans et suivent comme personne d’autre le vol de l’avion solaire. Ils surveillent, analysent et anticipent les événements. Qu’ils soient météorologues, mathématiciens, ingénieurs ou contrôleurs aériens, tous ont pour mission de permettre au directeur de vol de prendre la bonne décision lorsqu’il le faut.Etape de cette veille :La méthode de simulation utilisée pourra être utilisée pour le développement d’outils qui permettent d’optimiser la consommation des avions dans un futur proche. *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* 

 Titre :La mécatronique au service de la performance énergétique

Source/ référence :http://www.industrie-techno.com/la-mecatronique-au-service-de-la-performance- energetique.37870

Date : 05Mai 2015

Auteur :Emmanuelle LESQUEL

Description :La mécatronique est la combinaison synergique et systémique de la mécanique, de l'électronique et de l'informatique en temps réel. L'intérêt de ce domaine d'ingénierie interdisciplinaire est de concevoir des systèmes automatiques puissants et de permettre le contrôle de systèmes complexes. Les innovations issues de la mécatronique permettent d'optimiser la consommation d'énergie des équipements qui les intègrent (machines, véhicules, robots...). La régulation des solutions d'entraînement est un poste qui permet des économies d'énergie importantes. Tout en garantissant les performances, elle permet en une fraction de seconde de :

•faire les meilleurs choix pour diminuer la consommation de carburant,

•assurer la sécurité des biens et des personnes,

•protéger les machines des sur-températures...

•couper le moteur dès qu'il n'est plus utile

En quelques années, les roulements, les transmissions hydrauliques, pneumatiques, mécaniques, et les systèmes de freinage ou d'étanchéité ont fortement accru leurs performances énergétiques et autres. Le retour sur investissement avec ces systèmes intelligents est souvent de moins d'un an.

Etape de cette veille :The European Mechatronics Meeting (EMM) organisera son meeting d’innovation le 2et 3 juin à Senlis.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* 

 


 Filière : EE Transport

 Titre : With new tool, cities can plan electric bus routes, and calculate the benefits

 Source/référence : https://www.kth.se/en/aktuellt/nyheter/with-new-tool-cities-can-plan-electric-bus-routes-and- calculate-the-benefits-1.698160

 Date : 9 janvier 2017

 Auteur : David CALLAHAN

 Description : Le déploiement des premiers bus Suédois de chargement sans fil au début de ce mois a été associé au lancement d’un outil qui devrait permettre aux villes de calculer les avantages environnementaux et financiers relatifs à l'introduction de leurs propres réseaux de bus électrifiés. Le modèle d'analyse des systèmes d'autobus est un projet, entre KTH Royal Institute of Technology et l'IIASA - International Institute for Applied Systems Analysis -, sur les méthodologies d'optimisation des systèmes énergétiques qui peuvent être utilisées à l'échelle locale, régionale et nationale. Il permet de proposer des emplacements optimaux pour l'installation des bornes de charges sur le réseau de bus de Stockholm. Maria Xylia, chercheure en technologie énergétique au KTH, qui a développé le modèle, explique : « Dans le cas où la ville installerait 150 bornes pour charger 94 bus électriques, cet outil d’aide à la décision devrait réduire de moitié les émissions de CO2 tout en diminuant la consommation d'énergie de 34%. Par ailleurs, les économies sur les coûts du carburant devraient compenser les dépenses des investissements prévues dans les infrastructures comme les chargeurs et la connexion au réseau. » Ce modèle peut être appliqué à n'importe quelle ville comme base pour la prise de décision. Et Xylia ajoute : «Tant que vous avez une carte détaillée du réseau de bus avec des horaires fiables, alors vous pouvez utiliser cet outil pour générer des scénarios optimisés d'énergie. » Selon Sylvain Leduc chercheur à l'IIASA et co-superviseur de Xylia : « Le transport dans les zones urbaines va bientôt devenir le principal consommateur énergétique à l'échelle mondiale. De nombreuses villes utilisent encore une combinaison de différents types de bus et de tramways. Ces réseaux urbains routiers et ferroviaires combinés peuvent être évalués et optimisés de manière intégrée

 Etape de cette veille : Ce projet s'inscrit dans le cadre du programme «Wireless Bus Stop Charging», financé par l'Agence Suédoise de l'énergie, qui vise à mettre en œuvre, à tester et à évaluer le potentiel de la tarification sans fil des autobus urbains afin de réduire les émissions, et diminuer la dépendance des combustibles fossiles par l'électrification. Les partenaires du projet sont Scania, Public Transport Authority SL de Stockholm, la société de services publics d'énergie Vattenfall et la municipalité de Södertälje.

 ;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;

Titre : EV Battery Demand Will Soar in 2017

 Source/référence:https://www.designnews.com/automotive-0/ev-battery-demand-will-soar- 2017/88073998846207cid=nl.x.dn14.edt.aud.dn.20170104.tst004c

 Date : 26 décembre 2016

 Auteur : Charles Murray

 Description : Selon les experts, la fabrication de batteries lithium-ion pour les voitures électriques – VE - devrait augmenter fortement en 2017 suite à la demande croissante des constructeurs qui visent à commercialiser davantage de VE avec une plus grande autonomie. Ainsi, la clé de la croissance du marché dépendra de l'utilisation de batteries deux à trois fois plus grosses que celles employées dans les VE il y a seulement cinq ans. En incorporant des batteries plus grandes, les nouveaux véhicules vont offrir encore plus de gammes toutes- électriques. Le Chevy Bolt, par exemple, disposera d'une batterie d'environ 60 kWh avec une autonomie de 238 miles. De même, la Tesla 3 devra utiliser une batterie de plus de 50 kWh avec une autonomie d'environ 215 milles. Et Volkswagen a récemment annoncé que son nouveau e-Golf comportera une batterie de 35.8 kWh, ce qui lui donner une portée d'environ 120 miles.

Etape de cette veille : Pour les fabricants de piles, tout cela se traduit par une plus grande demande de production. Christopher Robinson, spécialiste en stockage d’énergie à Lux Research Inc estime que la production mondiale de batteries EV a atteint 5,6 GWh au troisième trimestre de 2016 seulement, avec une production annuelle qui pourrait atteindre 20 GWh en 2017. En comparaison, la production industrielle de piles EV était de seulement 8 GWh en 2013.

 ;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;

Titre : Des chercheurs conçoivent des arbres pour une production plus facile du papier et des biocarburants
Source/référence: http://www.sciencemag.org/content/344/6179/90.abstract?sid=7dc4c673-5b61-4e0f-afb6-4c9cb31fb455
Date Avril 2014 

Auteur : Université de Colombie-Britannique Canada
Description : Les chercheurs universitaires ont modifié les gènes des arbres en utilisant le génie génétique pour rendre la lignine plus facile à décomposer sans nuire à leurs autres propriétés (robustesse et résistance).
Etape de cette veille : Article scientifique parue dans la revue « Science » du 04 avril 2014
*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
Titre : L’Hyper Loop solaire, le mode de transport le plus écologique du monde
Source/ référence : http://www.teslamotors.com/sites/default/files/blog_attachments/hyperloop_alpha3.pdf
Date Décembre 2014
Auteur : Elon Musk, Chairman, Product Architect & CEO TESLA
Description : Concevoir un train supersonique roulant à 1 300 km/h : tel est le nouveau défi d'Elon Musk, le PDG de SpaceX et Tesla Motors. Dévoilé en août 2013, ce projet mobilise désormais une vaste équipe d'ingénieurs, en vue de commencer à développer des prototypes dès 2015.
Aller de San Francisco à Los Angeles en trente-cinq minutes dans un petit train propulsé à très grande vitesse dans un tube basse pression : voici l'une des possibilités que pourrait offrir l'Hyperloop, un moyen de transport imaginé par Elon Musk.
Etape de cette veille : Une équipe de cent ingénieurs et étudiants a été composée – mi 2013 - pour travailler sur l'ambitieuse vision d'Elon Musk. L’'entreprise Hyperloop Transports Technologies (HTT) a vu le jour.
Son objectif : transformer le concept d'Hyperloop en projet commercialement viable d'ici à dix ans. 

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
Titre Mise au point de batteries hybrides qui allient super capacité et charge ultra-rapide
Source/ référence http://www.uclouvain.be/464558.html
Date Mars 2014
Auteur Université Catholique de Louvain Belgique
Description : Deux équipes de recherche de l’UCL sont parvenues à intégrer au sein d’un même système deux technologies fondamentalement différentes: les condensateurs électrolytiques (caractérisés par des vitesses de charge/décharge extrêmement rapides et par des capacités de stockage d’énergie faibles) d’une part, et les batteries lithium-ion (caractérisées par des vitesses de charge/décharge lentes et par des capacités de stockage d’énergie élevées) d’autre part.
Etapes de cette veille : Article scientifique parue dans la revue « NATURE » du 07 mars 2014. Lancement d’un programme intitulé « BATWAL » coordonné par l'UCL, qui vise le développement de batteries lithium-ion pour le stockage local et leur intégration dans le réseau global pour une gestion efficace de l’énergie électrique en Wallonie/ Belgique.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*   

Titre : 9reasons why I think Apple might buy Tesla
Source/référence :http://www.treehugger.com/cars/9-reasons-why-i-think-apple-might-buy-tesla.html

Date : 23Février 2015
Auteur :Michael Graham Richard
Description :En raison de l’obsession du PDG d’Apple, Tim Cook, pour l’énergie renouvelable, Apple montre un sérieux intérêt dans l’acquisition de Tesla Motors. Les ventes des voitures électriques de Tesla, leader mondiale dans ce domaine, ont explosé de quelques milliers en 2012à plus de 30.000en .2014
Apple de son côté trouverait intérêt au rachat de Tesla pour s’implanter dans le monde de l’automobile, tout comme il l’a fait il y a quelques années avec la musique ou la téléphonie. 

Etape de cette veille :Selon un rapport publié par Tech Times, Apple pourrait se porter acquéreur de Tesla pour la somme de 75milliards $d’ici les 18prochains mois.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*   

Titre :Car batteries as big as cell phones?Source/ référence :http://timesofindia.indiatimes.com/nri/nri-achievers/Car-batteries-as-big-as-cell-phones/articleshow/46752887.cmsDate : 31mars 2015Auteur :Priyanka KachhavaDescription :Gurinder Pal Singh, chercheur senior d’IBM s’est installé à l'Université du Pendjab (PU) et travaille, avec une équipe interdisciplinaire, sur un nouveau projet qui consiste à développer localement une batterie lithium-ion compacte et rechargeable afin d’alimenter en énergie des voitures ou deux-roues sans pollution atmosphérique. Le but recherché est de stocker plus d'énergie avec un prix moins cher et dans un format plus petit –comme ce qui a été fait pour les disques durs des ordinateurs -La capacité physique de batteries lithium-ion n'a pas été atteinte. La taille pourrait être divisée par dix.Etape de cette veille :Singh estime qu’il faudra du temps et une transformation totale des infrastructures : «Nous ne pouvons pas aller vers des voitures avec batterie si tôt. Nous aurons besoin de bornes de recharge de grande puissance dans divers endroits qui peuvent rapidement recharger les véhicules afin de voyager sur de longue distance .» *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*   Titre :Global Bioenergies annonce son premier lot de "pétrole renouvelable"Source/ référence :TwitterDate : 19mai 2015Auteur :@EnerzineDescription :La compagnie Global Bioenergies a développé et industrialisé des carburants liquides similaires à ceux extraits du pétrole, à partir de sucre, de céréales, ou de déchets agricoles ou forestiers. Ce mélange de carburants ressemble à du pétrole léger, et peut être qualifié de "pétrole renouvelable".Etape de cette veille :Global Bioenergies et Cristal Union vont construire en France une première usine de production de ce bio-carburant. Les premières études d’implantations potentielles ont été menées. Avec une capacité de 50000 t/an, cette unité industrielle inédite en France devrait être opérationnelle dès .2018*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* 
Titre :Premier lot d’essence renouvelable livré à Audi Source/ référence :http://www.global-bioenergies.com/Date : 18mai 2015
Auteur :Thomas BUHLDescription :Global Bioenergies et Audi ont annoncé la production de l’isobutène, premier lot d’essence renouvelable.
Au-delà de la qualité de ce carburant, la technologie de Global Bioenergies présente un avantage majeur :le processus de fermentation donne un produit gazeux obtenu à partir de la phase liquide par volatilisation spontanée. La complexité du processus s’en trouve nettement réduite. Pour Marc Delcourt, PDG de Global Bioenergies, ce premier lot d’essence renouvelable représente une étape historique. Il marque la naissance d’une nouvelle industrie décentralisée à grande echelle, respectueuse de l’environnement et appelée à remplacer progressivement celle des hydrocarbures fossiles traditionnels.Etape de cette veille :Si la production de biocarburant n’est pas rentable lorsque le prix du pétrole est bas –elle est jugée viable aux alentours de 100 $le baril ,–la réglementation européenne, qui impose 7%de biocarburants dans la consommation d’essence, offre un marché de niche estimé à 90.000tonnes d’essence renouvelable.Pour Global Bioenergies, la dernière étape industrielle avant une commercialisation à grande échelle de l’isobutène sera la mise en chantier en Allemagne d’un fermenteur d’une capacité dix fois plus importante que son usine pilote actuelle.
*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*Titre :Arkema et Hydro-Québec créent un laboratoire commun pour les batteries lithium-ion Source/ référence :http://nouvelles.hydroquebec.com/
Date : 9juillet 2015
Auteur :Equipe de rédactionDescription :Arkema et Hydro-Québec ont réalisé un accord de partenariat pour la création d’un laboratoire commun de recherche et développement dans le secteur du stockage d’énergie. Les travaux de ce laboratoire porteront sur le développement d’une nouvelle génération de matériaux pour les batteries au lithium-ion, notamment sur les nouveaux électrolytes (solvants, sels de lithium) et les additifs de conduction (nanotubes de carbone, polymères conducteurs). Pour Christian Collette, Directeur Recherche et Développement d’Arkema, l’objectif est d’accélérer la mise sur le marché de nouveaux sels de lithium, qui ont déjà démontré leur efficacité pour améliorer la sécurité et la puissance des batteries Li-ion.Etape de cette veille :Ce partenariat devrait booster le développement des transports collectifs et individuels, hybrides et électriques, ainsi que la recherche de technologies sécuritaires et performantes pouvant être produites à faible coût
*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*  

 Filière : ER Eolien

Titre : Eoliennes volantes : l’avenir de l’énergie est dans le ciel
Source/référence: http://www.laterredufutur.com/accueil/index.php/solutions/588-eoliennes-volantes-lavenir-de-lenergie-est-dans-le-ciel-.html
Date : Février 2014
Auteur : Comité technique / LaTerreduFutur
Description : Selon une étude américaine de septembre 2012, les vents de haute altitude représentent une énergie estimée à 1.800 térawatts. Si 1% de ce potentiel était exploité par ces futurs volatiles éoliens, la totalité des besoins énergétiques de la planète seraient couverts.
Plus performantes et moins coûteuses que leurs grandes soeurs terrestres, les éoliennes volantes représentent l’avenir de l’énergie. Hissées à l’aide d’un câble à des altitudes oscillant entre 400 et 10.000 m, ces prototypes peuvent générer des quantités d’électricité phénoménales. Développée à grande échelle, cette technologie pourrait satisfaire l’intégralité des besoins énergétiques de la planète.
Etape de cette veille : L’exploitation commerciale est prévue dès 2020. 

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Titre : L’arbre à vent
Source/référence: http://www.arbre-a-vent.fr/Arbre-vent_31.html
Date : Janvier 2015
Auteur : Comité technique/ NewWind
Description : La start-up française NewWind R&D vient d'annoncer une levée de fonds de 1,150 million d'euros pour son système innovant d'éolienne biomimétique en forme d’arbre, dont les feuilles captent l'énergie du vent.
Profitant du moindre flux d’air, cet arbre peut exploiter tous les types de vent sur 360°: turbulents et laminaires, en milieu urbain et en milieu naturel. Son design d'inspiration biomimétique permet une intégration parfaite dans tous les types de paysage, qu'ils soient urbain ou rural. Toute la technologie est invisible; aucun câble ou générateurs apparents, tout est intégré dans les branches et troncs. Le silence de son fonctionnement à axe vertical annule la pollution sonore des éoliennes traditionnelles.
Etape de cette veille :NewWind R&D souhaite, pour 2015, mettre en place des Arbres à Vent en nombre limité auprès d’entreprises et collectivités qui accompagnent son développement.  L'Arbre à Vent sera commercialisé en 2016

 *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*   

Titre :Chine :une éolienne de 6,5MW à l’essaiSource/référence: http://www.pennenergy.com/articles/pennenergy/2015/03/my-grid-connects-6-5-mw-offshore-wind-power-prototype.htmlDate : 17mars 2015Auteur :Equipe de l’éditorial de PennEnergyDescription :Le groupe chinois Ming Yang a annoncé, le 16mars, «la mise en opération d’essai »d’une éolienne de 6,5MW dédiée à l’offshore. Installé à Rudong, dans la province du Jiangsu, le prototype, qui peut être décliné pour des puissances entre 5et 7MW, a été raccordé au réseau au début du mois. Ce prototype dispose d'un design à deux pales avec un générateur magnétique léger, il est capable de s’adapter à diverses conditions météorologiques extrêmes en mer, en particulier dans les régions de typhons.Etape de cette veille :Prototype de grande puissance installé dans des conditions météorologiques difficiles. *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*   

Titre :La Commission européenne autorise un projet de démonstration WindFloat au PortugalSource/référence : http://www.windpowerengineering.com/construction/simulation/european-commission-authorizes-windfloat-demonstration-project/
Date : 24avril 2015Auteur :Michelle FroeseDescription :Ce programme vise à aider des projets-pilotes consacrés aux énergies renouvelables d'origine océanique (énergies houlomotrice et marémotrice) et aux technologies éoliennes offshore innovantes. Pour le Portugal, il s’agit d’éoliennes montées sur une plateforme flottante et non sur des piliers fixés sur le fond marin comme dans le cas des éoliennes offshore traditionnelles, ce qui permet de déployer la technologie en eaux plus profondes. Ce projet a pour but de tester, dans des conditions réelles de fonctionnement, des turbines éoliennes offshore flottantes. La Commission a conclu en particulier que le projet contribuerait à la réalisation des objectifs de l'UE en matière d'énergie et d'environnement.Etape de cette veille :Le projet WindFloat a pour objectif d’installer des éoliennes flottantes d’une capacité totale de 25MW.  *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*   Titre :This wind turbine generates power without blades

Source/ référence :http://qz.com/406984/this-wind-turbine-generates-power-without-blades/ Date : 19mai 2015 Auteur :Zach Wener-FlignerDescription :L’entreprise espagnole Vortex Bladeless a conçu une éolienne sans pales, qui offrirait des performances égales à celles des éoliennes tripales conventionnelles. Ce long cône n’arbore aucune pale contrairement à ses ainées bruyantes, mais transforme comme elles l’énergie cinétique du vent en énergie mécanique, puis électrique. Pour brasser le vent, cette nouvelle machine exploite l’effet aérodynamique des tourbillons de l’air, contrairement aux éoliennes classiques qui utilisent des courants laminaires. Selon le site Web de l'entreprise, les éoliennes BladeLess sont 53%moins chers à fabriquer et à 51%moins cher à exploiter que celles traditionnelles.
Bémol :seuls deux des trois prototypes de l’entreprise ont été testés en condition réelle. «Résultat :ils captent 30% de moins d’énergie cinétique du vent que des éoliennes conventionnelles». La société réagit à ces tests en expliquant que deux fois plus de turbines Vortex peuvent être installées dans le même espace.
Etape de cette veille: D’icilafindel’année,VortexespèrecommercialisersonmodèleVortexAtlantis,uneturbine de trois mètres de haut d’une puissance de 100watts. Et pour améliorer ces deux autres modèles destinés aux particuliers et aux gros investisseurs, l’entreprise s’apprête à lancer une campagne de financement participatif – crowdfunding -en juin.
*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* 
Titre :Offshore wind on track to become cheaper than gas power within five yearsSource/ référence :http://www.businessgreen.com/bg/news/2418471/offshore-wind-on-track-to-become-cheaper-than-gas-power-within-five-years-says-reportDate : 21juillet 2015Auteur :James MURRAYDescription :Une étude réalisée par une commission britannique indépendante –Statkraft UK –soutient que les progrès réels et tangibles tant au niveau technologique, qu’au niveau de la chaîne d'approvisionnement et des réglementations ont induit une réelle baisse du coût de l'énergie pour les projets éoliens offshore programmables à partir 2015. Selon ce rapport, il est prévu que cette tendance à la baisse de ces coûts va continuer. Ainsi les parcs éoliens offshore seront compétitifs, d’ici ,2020par rapport aux centrales à cycle combiné au gaz naturel même dans le cas où le prix du GN serait bas.Etape de cette veille :Il s’agit d’un rapport prospectif sur les projets éoliens Offshore de la Grande Bretagne mais qui devrait aussi être pris en considération au Maroc dans le cadre de la stratégie nationale du mix énergétique.*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*Titre :Gamesa partners with university to build wind tunnel
Source/référence :http://www.windpowermonthly.com/article/1356871/gamesa-partners-university-build-wind-tunnel Date : 21juillet 2015
Auteur :David WESTON
Description :La société espagnole Gamesa, leader technologique mondiale dans l’énergie éolienne, a signé un protocole d’accord avec l’université technique de Madrid pour concevoir et construire un tunnel d'essais aérodynamiques dédié au développement des turbines éoliennes. Le tunnel, situé à Madrid, va permettre de tester des rotors et des concentrateurs, d'effectuer des mesures de bruit aérodynamiques et des tests de simulations dynamiques.Etape de cette veille: Ce tunnel de 70 mètres de long et 50 mètres de large serait opérationnel d'ici la fin de 2016.*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*  
 

 Filière : ER Solaire

Titre : Stocker l’énergie solaire pour chauffer la nuit : une approche moléculaire
Source/référence: http://newsoffice.mit.edu/2014/molecular-approach-to-solar-power
Date avril 2014
Auteur : David L. Chandler
Description : Des chercheurs du MIT et de l’Université de Harvard ont découvert un moyen de stocker l'énergie solaire sous forme chimique afin de la restituer en chaleur plus tard. Le principe repose sur des molécules (les azobenzènes) qui, exposées à la lumière du soleil, absorbent l’énergie et changent de configuration.
Pour optimiser le stockage de chaleur, cette découverte concernerait aussi un large éventail de matériaux possibles. Ces applications, hors électricité, sont nombreuses (chauffage et cuisson la nuit).
Etape de cette veille :
 Expérimentation en conditions réelles très concluantes
 Article scientifique parue « Mit News » en avril 2014


*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*


Titre : Tissu photovoltaïque
Source/référence: http://newsoffice.mit.edu/2014/molecular-approach-to-solar-power
Date Mai 2014
Auteur : Fabric Structures for Solar Power Generation (FabriGen),
Description : Le projet Européen FabriGen vise à combiner les modules photovoltaïques organiques (OPV) matériaux avec des tissus de traction pour produire des tissus photovoltaïques. L'encapsulation sur tissu doit permettre de produire des modules à la fois souples, bon marché et légers avec des applications multiples et diverses (protections solaires diverses, hangars agricoles…).
Ces structures pourraient aussi être raccordées au réseau, ou utilisées pour la production d'électricité distribuée, et permettre aux générateurs de participer aux programmes Feed-In-tarifaires.
Etape de cette veille :
 Prototype de module photovoltaïque organique FabriGen présenté en mai 2014
 Les tests de conformité ont été faits et la certification pour exploitation est en cours de réalisation


*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*


Titre : L’énergie solaire qui ne bloque pas la vue, des chercheurs américains créent un panneau transparent
Source/référence: http://msutoday.msu.edu/news/2014/solar-energy-that-doesnt-block-the-view/
Date Aout 2014 

Auteur : Tom Oswald & Richard Lunt

Description : Une équipe de chercheurs de l'Université d'État du Michigan a développé un nouveau type de concentrateur solaire qui est placée sur une fenêtre crée de l'énergie solaire tout en permettant aux gens de voir effectivement à travers la fenêtre. Si ce procédé de production d’énergie solaire n’est pas tout à fait nouveau, les chercheurs américains sont toutefois parvenus à en améliorer le rendement en convertissant 1% de la lumière en électricité. Ils espèrent atteindre un taux de conversion de 5% qui permettrait un développement à l’échelle industrielle.
Etape de cette veille : Stade expérimental avec pour objectif d’améliorer le rendement.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*   

 

Titre :Solaire photovoltaïque :le rendement approche des 50%
Source/ référence :http://www.rtflash.fr/solaire-photovoltaique-rendement-approche-50/article#comments
Date : 5janvier 2015
Auteur :Georges Simmonds
Description :Un nouveau record du monde vient d’être établi pour la conversion directe de la lumière du soleil en électricité. Une cellule solaire à multi-jonctions convertissant 46%du rayonnement solaire en électricité a été développée par Soitec et le CEA-Leti en France, et l’Institut Fraunhofer pour les Systèmes Energétiques Solaires (ISE) en Allemagne. Les cellules à multi-jonctions sont utilisées au cœur des systèmes photovoltaïques à concentration (CPV) pour produire une électricité à un coût compétitif, dans de grandes centrales solaires installées dans les régions qui bénéficient d’un ensoleillement direct élevé.
Etape de cette veille :L’efficacité record de 46 %a été validée par l’institut japonais AIST (National Institute of Advanced Industrial Science and Technology), l’un des principaux centres indépendants de vérification des performances des cellules solaires, dans des conditions de test standard. Pour produire cette nouvelle génération de cellules, la société Soitec a déjà installé une ligne en France, qui met en œuvre ces technologies de liaison et de transfert de couches et emploie déjà plus de 25ingénieurs et techniciens.*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*Titre :A+++ to G: Introduction of Energy Efficiency Label for Heating Systems and Thermal Storage Devices Source/ référence :http://www.ise.fraunhofer.de/en/press-and-media/press-releases/press-releases- 2015/introduction-of-energy-efficiency-label-for-heating-systems-and-thermal-storage-devices
Date : 4Mars 2015
Auteur :Dr. Korbinian Kramer
Description :A compter du 26Septembre ,2015les pompes à chaleur et les systèmes de chauffage solaires devront désormais porter un label énergétique de l'Union européenne.
Bien que les méthodes d'essai et les directives pour la classification des appareils existent déjà, elles ne s’appliquent pas à toute la gamme des systèmes de chauffage. A l'avenir, non seulement les composants standards seront testés mais aussi les systèmes complexes. 

Etape de cette veille :Le laboratoire TestLab Solar Thermal Systems géré par Fraunhofer Institute for Solar Energy Systems a établit les caractéristiques exigées pour classer les systèmes de stockage conformément à la réglementation future sur l'étiquetage de l’efficacité énergétique de l'UE.*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* 

Titre :Mise à jour du guide de système de management de qualité pour l’industrie PV
Source/ référence :http://www.solarindustrymag.com/e107_plugins/content/content.php?content.15205Date : 15avril 2015
Auteur :Solar Industry Staff
Description :Le National Renewable Energy Laboratory (NREL) du département de l'Énergie des États-Unis a publié un guide de mise à jour pour une norme internationale de qualité pour la fabrication de modules photovoltaïques.
Ce document a été conçu pour les fabricants de l’industrie PV à l'échelle industrielle afin qu'ils puissent accroître la créance des investisseurs, leurs champs d’activités et la confiance des consommateurs dans les performances du 

système. La qualification et la fiabilité de la conception des modules PV ne sont ni définies, ni couvertes par l’InternationalElectrotechnicalCommission(IEC).Parconséquent lePVModuleQualityAssuranceTaskForce, PVQAT a fixé l'objectif d'établir un guideline SMQ qui couvre toutes les étapes de la chaîne de fabrication des modules PV :des matières premières et composantes jusqu’aux tests laboratoire et réel ainsi que la qualification du personnel. NREL souhaite ainsi compléter la certification ISO-9001 existante.Etape de cette veille :Document mis en ligne en consultation gratuite à l’adresse suivante : http://www.nrel.gov/docs/fy15osti/63742.pdf
*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*Titre :Des panneaux publicitaires autonomes grâce à l'énergie solaireSource/référence :http://www.connaissancedesenergies.org/panneau-solaire-ou-publicitaire-150401Date : 01Avril 2015Auteur :Equipe éditorial Le Fil Info EnergieDescription :La société Prismaflex, imprimeur numérique et fabricant de panneaux publicitaires, a commencé à implanter en France et en Belgique des panneaux publicitaires entièrement autonomes en énergie. Ceux-ci ont la particularité d’intégrer des modules solaires photovoltaïques. Une des faces de ces panneaux est composée d’un film photovoltaïque transparent sur lequel a été imprimé une publicité statique. Sur l’autre face, des publicités se succèdent avec un affichage déroulant traditionnel, alimenté grâce à l’électricité produite par le film photovoltaïque. Une batterie est intégrée à l’intérieur du panneau publicitaire afin de stocker le surplus d’électricité produit durant la journée et le restituer la nuit.Etape de cette veille :Un panneau de 8m2 a été installé à Herstal près de Liège (Belgique) fin février .2015 Un projet pilote est également en cours à Nantes sur un autre panneau de 2m2 et des projets sont à l’étude en Amérique latine.*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* 
Titre :PowerWall Tesla Home BatterySource/ référence :http://www.teslamotors.com/powerwallDate : 30avril 2015Auteur :Equipe de l’éditorialDescription :Elon Musk, CEO de Tesla, a présenté à la presse un nouveau prototype de batteries pour usage domestique baptisé PowerWall Tesla. Cette batterie est entièrement automatisée, facilement installable et ne nécessite aucun entretien. Elle pourrait rendre les habitations équipées de panneaux photovoltaïques totalement indépendantes des réseaux électriques traditionnels. Elon Musk affirme que le but recherché est de transformer l'infrastructure énergétique mondiale pour la rendre totalement durable et sans produire d'émissions de carbone.Etape de cette veille :La batterie sera mise en vente au prix de 3.500dollars sur le marché américain dès cet été. Elle devrait être disponible dans le monde entier l'année prochain. L'Allemagne, pays leader en équipement PV est parmi les clients effectifs de cette innovation, mais aussi beaucoup de régions en développement qui disposent d’une énergie solaire abondante.*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* 
Titre: Nouvelle génération de panneaux solairesSource/ référence :http://morgansolar.com/about-sun-simba/Date :juin 2015Auteur :Equipe de rédactionDescription :Morgan Solar Inc, entreprise canadienne pionnière dans le domaine de l’énergie solaire, vient de mettre au point une nouvelle technologie qui pourrait révolutionner la production d’électricité solaire, avec un panneau solaire photovoltaïque concentrateur nommé Sun Simba. Ce type de panneau solaire aurait un rendement bien supérieur et un coût de production inférieur aux panneaux solaires conventionnels. En combinant deux innovations :un concentrateur d’énergie lumineuse et une cellule photovoltaïque intelligente, ce nouveau concentrateur d’énergie lumineuse permet de concentrer l’énergie lumineuse et non la lumière. Ainsi, le rendement des cellules des panneaux Sun Simba est de 25 %et pourrait atteindre à terme 30.%Etape de cette veille: Morgan Solar a développé son CSP de technologies de pointe qui est deux fois plus efficace que les panneaux PV au silicium conventionnels, et qui peut être fabriqué pour la moitié du coût.*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*Titre: DualSun, le panneau solaire double emploiSource/ référence :http://www.sciencesetavenir.fr/high-tech/20150710.OBS2481/dualsun-le-panneau-solaire-double-emploi.htmlDate : 15juillet 2015Auteur :Joël IGNASSEDescription :Un panneau solaire hybride -Dual Sun Wave,- a été mis au point par les deux sociétés françaises, Heliopac et Dual Sun. Il est articulé sur deux faces. La première, exposée au Soleil, est équipée de cellules photovoltaïques classiques ;en-dessous, un échangeur thermique qui permet de récupérer la chaleur produite par les cellules photovoltaïques. Double avantage :le fluide chauffé est utilisé pour fabriquer de l’eau chaude sanitaire grâce à une pompe à chaleur et les cellules photovoltaïques sont refroidies lors de l’échange thermique ce qui permet d’améliorer leur rendement d’environ 5à .10% Le Dual Sun Wave est le premier panneau solaire hybride certifié. Il est destiné à équiper aussi bien des immeubles d’habitations communes que des maisons individuelles.Etape de cette veille :La première installation combinant panneaux solaires hybrides et pompes à chaleur produisant de l’eau chaude sanitaire (ECS) a été inaugurée le 14juillet 2015à Marseille. Cette installation est destinée à alimenterun immeuble de 73 logements.*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* 

 


Filière : ER Biomasse

Titre : Nouvelle étude sur le rôle de la biomasse dans les systèmes énergétiques futurs
Source/référence: http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/77889.htm
Date Février 2015
Auteur : Diana Pfeiffer
Description : Les résultats du projet "Jalons 2030", financé par le ministère fédéral de l'Economie et de l'Energie (BMWi) dans le cadre du programme "Utilisation énergétique de la biomasse", ont été publiés. Les chercheurs ont simulé différents scénarios de développement de la bioénergie et les ont analysés en fonction de leurs impacts sur le climat, la biodiversité, l'environnement, les infrastructures et la sécurité. En s'appuyant sur ces résultats, des recommandations et des jalons importants pour la mise en place d'une stratégie de développement de la bioénergie durable ont été identifiés.
Le consortium de recherche dirigé par la professeure Daniela Thran (Centre Helmholtz pour la recherche environnementale, UFZ) a réussi, par couplage de trois modèles informatiques, à générer des scénarios à l'horizon 2050 incluant les marchés des matières premières, l'utilisation des terres et le développement du parc d'installations.
Etape de cette veille : Programme prospectif finalisé et présenté en février 2015.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*    

Titre :Les bio-batteries pourraient mieux valoriser la biomasse

Source/ référence :http://www.futura-sciences.com/magazines/environnement/infos/actu/d/energie-renouvelable- biobatteries-pourraient-mieux-valoriser-biomasse-56960/

Date : 29janvier 2015

Auteur :Nathalie Mayer

Description :Des chercheurs allemands de l’institut Fraunhofer pour les technologies de l’environnement, de l’énergie et de la sécurité (UMSICHT) ont conçu une installation de bio-batterie qui transforme en énergie un éventail beaucoup plus large de la biomasse que les usines traditionnelles et fournit, en plus de l’électricité et de la chaleur, des produits à forte valeur ajoutée comme du biogaz, de l'huile moteur bio ou encore du bio-char, un charbon à usage agricole. Les produits résultants de ce nouveau traitement peuvent être exploités dans différentes applications :- Le biocarburant peut servir à réaliser des bio-fiouls.- Le gaz résiduel peut être utilisé dans les usines de cogénération.-  Le bio-char peut être utilisé dans l’agriculture.Etape de cette veille :La société SUSTEEN –Sustainable Efficeint Energy –qui est une société dérivée (spin-off) de l’instiitut Fraunhofer a commencé à exploiter ce concept pour développer les produits ci-dessus dans ses usines pilotes en Allemagne cf http://www.susteen-tech.com/about-us.html  *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*   

Titre :Produire du biocarburant avec les rejets de l’industrie du cuirSource/ référence :http://lenergiedavancer.com/produire-du-biocarburant-avec-les-rejets-de-lindustrie-du-cuir/2015/03/11/Date : 11mars 2015Auteur :Equipe de l’éditorial de l’Energie d’AvancerDescription :Les chercheurs tchèques de l’Université de Tomas Bata ont identifié dans une tannerie une substance qui contient tous les ingrédients nécessaires à la fabrication du biodiesel :une pâte de couleur grise rejetée lors du processus de confection du cuir. Grâce à sa teneur en matière grasse aussi élevée que les huiles végétales, cette substance pourrait s’avérer être une alternative peu coûteuse dans l’élaboration de carburant respectueux de l’environnement. En plus de contribuer à l’émergence d’un nouveau biocarburant, la technique développée par l’équipe de scientifique tchèque permet également d’éliminer les sous-produits toxiques des tanneries sans nuire à l’environnement.Etape de cette veille :Biocarburant testé au niveau du laboratoire.  *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*   Titre :Bio-bitumes :demain, nous roulerons sur des routes à base de micro-algues

Source/ référence :http://maplanete.blogs.sudouest.fr/archive/2015/04/13/bio-bitumes-demain-nous-roulerons- sur-des-routes-a-base-de-m-1035070.html

Date : 28Avril 2015

Auteur :Cathy LAFONT

Description :Des chercheurs universitaires français en collaboration avec AlgoSource Technologies -entreprise leader dans la production des micro-algues ,-sont parvenus à produire du bio-bitume en valorisant des résidus de micro-algues. Pour ce faire, ils ont utilisé un procédé de liquéfaction hydrothermale, de l'eau sous pression, qui transforme ces déchets de micro-algues en un produit noir hydrophobe, le bio-bitume.

Ses caractéristiques similaires à ceux du bitume issu du pétrole (couleur noire, propriétés de déformation et d'écoulement...) permettraient sans aucun doute à des véhicules comme les automobiles, camions, autocars, motos et vélos de rouler dessus.

La culture des micro-algues ne nécessite pas la mobilisation de terres arables. Les utiliser pour fabriquer le bitume de nos routes est donc une solution durable pour l'avenir de la planète.

Etape de cette veille :Les résultats de cette innovation ont été publiés dans le numéro d'avril 2015de la revue ACS Sustainable Chemistry &Engineering, dans la perspective d'une production à grande échelle, des analyses de tenue dans le temps et des études visant à évaluer la rentabilité du procédé ont aussi été lancées.*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*  

Titre :La betterave à sucre, une plante anti-réchauffement climatique Source/référence: http://www.leparisien.fr/environnement
Date : 12Mai 2015
Auteur :Pascal BerthelotDescription :Selon des études françaises, le rendement et la quantité de sucre produite à l’hectare par la betterave ont bondi de 68%entre 1984 et 2014. De plus elle réduit les émissions de gaz à effet de serre en consommant de moins en moins d’engrais. Les chercheurs pensent que la hausse moyenne des températures au printemps lui permet de sortir ses feuilles plus tôt et donc de mieux profiter du soleil... La betterave aime visiblement ce climat plus doux alors que les rendements du blé et du maïs stagnent depuis de longues années.Etape de cette veille :Selon l’auteur, le sucre, transformé en éthanol, devient un biocarburant très efficace, qui permet de réduire des deux tiers les émissions de gaz d’une voiture. Dans le bilan carbone, l’utilisation de ce carburant vert équivaut au retrait d’un million de voitures roulant à l’essence classique. Cette plante disponible au Maroc est á prendre en considération pour la valorisation énergétique entant que biomasse. Il s’agira d’identifier le potentiel national et d’étudier la rentabilité de la production du biocarburant à l’échelle nationale.*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* 
 

Titre : UN report assesses ‘huge benefits’ and challenges of green energy revolution

Source/référence : http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=56741#.WSMsXX3l2oy

Date : 12 mai 2017

News : Le dernier rapport des Nations Unies sur les technologies d'efficacité énergétique montre que les technologies à faible intensité de carbone contribuent apparemment à l’amélioration de la qualité de l'air, à l'économie d'eau et à la réduction de l'utilisation des terres et pourraient réduire 25 milliards de tonnes d'émissions de gaz à effet de serre et 17 millions de tonnes de particules par an. Intitulé «Choix des technologies vertes: les incidences environnementaux des technologies à faible teneur en carbone», ce rapport qui vient d’être publié aujourd'hui au Forum de l'énergie de Vienne, a été rédigé par un groupe d'experts éminents en gestion des ressources naturelles hébergé par UNEP- UN Environment Program -. Ces experts ont examiné huit technologies d'efficacité énergétique et 36 sous-technologies dans les secteurs du bâtiment, de l'industrie et des transports et ont fourni une évaluation globale des avantages, des risques et des compromis rencontrés lorsque des technologies d'efficacité énergétique sont déployées parallèlement avec des technologies d'alimentation électrique à faible émission de carbone. Le rapport a comparé deux scénarios: l'un où la température mondiale s’élèverait de 6 degrés Celsius et l'autre en où la cible mondiale de plus de 2 degrés Celsius par rapport aux niveaux de l'ère préindustrielle serait atteinte. Dans le cas du scénario 2, Les principaux bénéfices seraient :        La production d'énergie à faible émission de carbone et les technologies d'efficacité énergétique vont réduire

d’environ 25 milliards de tonnes par an les émissions de gaz à effet de serre d'ici 2050, soit environ 34% inférieures

aux émissions sous la forme habituelle.          Les technologies énergétiques à faible teneur en carbone vont économiser plus de 200 milliards de mètres cubes

d'eau par an et près de 150 000 kilomètres carrés d'occupation du sol d'ici 2050. Cependant la mutation vers des technologies énergétiques à faible teneur en carbone va nécessiter plus de 600 millions de tonnes de ressources métalliques d'ici 2050 pour des besoins supplémentaires en matière d'infrastructure et de câblage.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Titre : Schneider Electric Builds Energy Efficiency With Business Intelligence

Source/référence : http://www.informationbuilders.com/applications/schneider-electric

Date : 24 avril 2017

News : Avec 80 ans d'expérience dans les domaines du CVC - chauffage, ventilation et climatisation -, de l'énergie et de la sécurité, Schneider Electric emploie plus de 8 000 personnes dans le monde avec des partenaires dans 80 pays. Afin de se tenir à jour dans une industrie au rythme accéléré, Schneider Electric a sélectionné WebFOCUS Business Intelligence (BI) et iWay Software de l’entreprise new-yorkais leader dans le BI « Information Builders ». Sherry Mattson, responsable de la programmation chez Schneider Electric, explique : «Nous avions un outil de reporting inconsistant et peu convivial. Il était difficile d’en extraire des informations, et encore plus difficile d'essayer de les distribuer à la communauté des affaires. Nous avions besoin d'une plate-forme de BI avec plus de fonctionnalités ». Au fur et à mesure que le cycle d'évaluation progressait, il était devenu évident que WebFOCUS correspondait le mieux aux exigences détaillées de Schneider Electric.

En tant que plate-forme de BI complète accessible via des tableaux de bord robustes en libre-service, WebFOCUS pourrait offrir l'évolutivité, la convivialité et les performances requises par l'équipe de Mattson tout en offrant une compatibilité générale avec les sources de données déjà existantes. La capacité de WebFOCUS à créer des rapports actifs – active reports-, dans lesquels les données et les analyses sont combinées en packages hautement mobiles pour les utilisateurs distants ; combinée avec celle du logiciel iWay, - extraction, transformation et chargement (Extract, transform, and load ETL) - ont permis à l’équipe de recherche de simplifier les tâches d'intégration des données, telles que l'accès aux informations de plusieurs systèmes ERP différents et leurs regroupements en une base de données cohérente.

Brent D. Schultz, directeur financier chez Schneider Electric, précise : « Nous nous orientons davantage vers une gestion des exceptions, qui consiste à automatiser de plus en plus nos processus métier et à limiter l'intervention humaine seulement au cas où un problème ou une exception surviennent. Par exemple, si nous avons une marge bénéficiaire particulièrement faible, nous pouvons nous concentrer sur le problème posé sans naviguer à travers des informations inutiles.»

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Titre : Improving energy efficiency in cities could save billions in energy costs

Source/référence : http://www.consultancy.uk/news/13292/improving-energy-efficiency-in-cities-could-save-billions-

in-energy-costs

Date : 12 avril 2017

News : Dans un nouveau rapport de la société de consulting multinationale Arthur D. Little intitulé «Un changement radical dans la consommation énergétique dans les villes - Cas de l'Espagne», les experts ont examiné les bienfaits que les collectivités locales peuvent avoir sur les tendances principales dans le paysage énergétique en particulier dans les grandes régions métropolitaines. Le rapport est basé sur 15 des plus grandes villes d'Espagne et représente la consommation d'énergie dans la chaîne de valeur du secteur résidentiel, des services et des transports. Les villes ont été analysées en fonction de leur performance selon 11 indicateurs clés liés à l'efficacité énergétique. Ces indicateurs sont :

l’indice d'efficacité énergétique, la consommation énergétique du transport par habitant, la proportion

des déplacements en voiture, le taux de pénétration des voitures électriques et leurs nombres par habitant, le pourcentage du parc du transport commun efficace et celui hors diesel, la consommation électrique des ménages, le pourcentage des maisons certifiés et l’intensité des services.

Selon les conclusions de ce rapport, l'introduction de 11 milliards d'euros dans des programmes d'efficacité énergétique dans les quinze plus grandes villes d'Espagne devrait induire une économie pour les consommateurs de 3,2 milliards d'euros par an en coûts énergétiques tout en réduisant jusqu'à 25% les émissions des particules fines.

Sur la base de cette analyse, les experts incitent les responsables communaux à garder les efforts d'efficacité énergétique sur leur feuille de route des projets du secteur de l’énergie et du bien-être des citoyens.

 
 
Titre : How automation can best affect the ratio that defines energy efficiency Source/référence:http://www.controlglobal.com/articles/2017/how-automation-can-best-affect-the-ratio-that- defines-energy-efficiency/ Date : 23 février 2017 News : Une fonction essentielle du management de l’énergie – ME -, qui est le processus de suivi, de contrôle et de préservation de l'énergie dans un espace quelconque, est cette préservation. De par les lois de la physique, l’énergie conservée n'a pas besoin d'être générée et plus la source de l’énergie est proche de son utilisation finale, meilleure est l’efficacité énergétique. Ainsi, l'automatisation a un rôle important à jouer dans la gestion de l'énergie suivant le principe que l'on ne peut contrôler ce que l'on peut mesurer. Au niveau macro, pour une conversion économique et une transmission sécurisée de l'énergie à grande échelle, l'instrumentation et les contrôles sont essentiels aux programmes ME. Au niveau micro, les périphériques sans fil gèrent intelligemment leur énergie en s'éteignent eux-mêmes ou leurs composants à forte intensité énergétique en cas de non nécessité. Reste à rappeler qu'aucun procédé n'est efficace à 100% et qu’à chaque fois que l’on change d'énergie d'une forme à l'autre, cela induit un coût. *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* Titre : Urbanisation can be good for the environment Source/référence:http://www.eco-business.com/opinion/urbanisation-can-be-good-for-the-environment/ Date : 27 février 2017 News : L'urbanisation n'a jamais été aussi forte dans les pays, développés et en développement, que maintenant. Même si le « New Urban Agenda» - document final convenu lors de la conférence des villes Habitat III qui s’est tenue à Quito (Équateur/octobre 2016) - prévoit que ce siècle sera témoin de l’accroissement important de la population mondiale vivant en milieu urbain, cette tendance n’est pas récente et les prévisions dans ce sens datent de plus de quatre décennies. Par ailleurs, ce document révèle que les villes seraient responsables de 75% des émissions mondiales de CO2 - les transports et les bâtiments sont parmi les plus importants contributeurs -. Afin de construire la résilience urbaine et d’atténuer le changement climatique et s'y adapter, la complexité de la problématique de la protection de l’environnement reste l'un des principes fondamentaux abordés. Pour tirer des avantages environnementaux de l'urbanisation et de la connectivité actuelle, les urbanistes et les gouvernements devraient envisager d'exploiter la ville avec le même esprit qu'une société multinationale : recueillir et traiter efficacement les données clés et établir des stratégies claires sur le long terme. C’est là où le secteur privé doit contribuer par son expertise sectoriel, en travaillant avec les municipalités et les partenaires. Cette collaboration pourrait se faire, d’une part, au niveau des processus de suivi, de gestion et de prévision des mesures de durabilité telles que le carbone, l'eau et les déchets -smart water, smart energy, smart waste - ; et, d’autre part, au niveau de la réalisation des plans d’optimisation des performances des infrastructures du bâtiment – smart building - et de durabilité à long terme afin de répondre aux priorités, aux besoins et aux enjeux. *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*Titre : Adaptive wireless transmission strategy for maximizing energy efficiencySource/référence : http://jwcn.eurasipjournals.springeropen.com/articles/10.1186/s13638-017-0807-5 Date : 21 janvier 2017 News : Durant cette dernière décennie et afin de répondre à la croissance explosive de la demande des applications sans fil - wireless - à haut débit de données et aux exigences des diverses qualités de service - QoS -, la consommation d'énergie dans les systèmes de transmission sans fil est en constante augmentation. De nos jours, les terminaux sans fil sont généralement alimentés par des batteries. Ainsi en raison de la limite de la capacité de celles-ci, le fort taux de consommation de l’énergie affecte les performances de ces terminaux. Par conséquent, il est très important de réduire leur consommation d'énergie et d'augmenter leur efficacité énergétique. Un article publié dans « Journal on Wireless Communications and Networking » par des chercheurs de l’Université de Donghua à Shanghai, propose une stratégie de transmission sans fil adaptative - Adaptive Wreless Transmission AWT- dans laquelle le mode de transmission est commuté entre le mode de transmission directe - direct transmission DT- et le mode de transmission relais bidirectionnelle - two-way relay transmission TWRT-. La stratégie AWT proposée est basée sur le calcul du seuil de vitesse de transmission qui rendrait l’efficacité énergétique des deux modes DT et TWRT égale. Ce calcul s’est fait avec un algorithme de détermination de seuil de vitesse de transmission - transmission rate threshold determining algorithm TRTD -. *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* Titre : Can we alter the market in favour of energy efficiency?Source/référence : http://www.eco-business.com/press-releases/can-we-alter-the-market-in-favour-of-energy- efficiency/ Date : 7 décembre 2016 News : À première vue, la réduction de la consommation mondiale d'énergie semble constituer une lutte idéologique entre les négationnistes et les défenseurs du changement climatique. Mais, l'obstacle réel à la promotion de la durabilité environnementale se situe dans son antagonisme avec les fondements de l'économie mondiale. Alors que les défenseurs du changement climatique font campagne pour réduire au minimum l'utilisation de l'énergie et des matériaux, le marché mondial prône des profits croissants ; et tant que la durabilité ne se traduira pas par un accroissement des bénéfices, la demande des consommateurs restera faible. Sans aborder cette question clé, la responsabilité environnementale restera une entreprise infructueuse qui se limitera à la marge de la société. Ainsi au début des années 2000, l'Union Européenne a été chargée de réduire les émissions GES du secteur de la construction qui, à l'époque, était responsable de plus de 40% des émissions mondiales. Alors que l'efficacité énergétique des nouvelles constructions pouvait être abordée directement avec la nouvelle réglementation des bâtiments, les bâtiments préexistants inefficaces représentaient un défi très important. En introduisant les certificats de performance énergétique - Energy Performance Certificates EPC-, l’UE avait trouvé un moyen permettant aux propriétaires d’améliorer l’efficacité énergétique de leurs biens sans un impact financier direct tout en favorisant les changements en cours sur le marché. Cependant, après plus d'une décennie d'utilisation, la confiance dans ces certificats a considérablement diminué. Le comportement de l'acheteur ne semble pas avoir été influencé de façon significative par l'introduction des EPC. Contrairement aux premières prédictions, alors que la localisation et le prix demeurent les deux facteurs les plus importants, seulement 5% des ménages anglais et 10% des ménages néerlandais ont pris en compte l'efficacité1énergétique dans leur décision d'achat. En outre, bien que 80% des propriétaires allemands soient au courant des EPC, plus de 50% ne font pas confiance aux labels attribués.*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*Titre : Emerging Markets Are Deploying More Renewables Than Developed NationsSource/référence : https://www.greentechmedia.com/articles/read/For-the-First-Time-Emerging-Markets-Are-Deploying-More-Renewables-Than-DevDate : 19 décembre 2016News : Un nouveau rapport publié la semaine dernière par BNEF - Bloomberg New Energy Finance - affirme que les pays émergents déploient davantage les énergies propres que les pays développés.Focalisé sur les conditions et les opportunités du marché des énergies propres dans 58 pays de l’Amérique du Sud, Afrique et Asie et dans les pays de l’OCDE - Organization for Economic Co-Operation and Development OECD-, ce rapport note qu’en 2015, les premiers ont établi un record avec un déploiement de 70 gigawatts d’énergie propre, comparé à 59 gigawatts déployés dans les pays de l’OCDE. Ainsi, toujours en 2015, la somme des investissements des pays émergents dans les technologies propres a atteint 154.1 MM$, 80% de ces pays ont un programme national d’énergie propre et 75% ont un objectif de réduction des GES.
 Titre : Newly engineered material can cool roofs, structures with zero energy consumption Source/référence : http://www.colorado.edu/today/2017/02/09/newly-engineered-material-can-cool-roofs-structures- zero-energy-consumption Date : 9 février 2017 Auteur : Trent KNOSSDescription : Une équipe d'ingénieurs de Boulder de l'Université du Colorado a mis au point un méta-matériau flexible qui a la capacité de refroidir les objets, même sous la lumière directe du soleil sans aucune consommation ni d’énergie ni d’eau. Lorsqu'il est appliqué à une surface, le film méta-matériau refroidit l'objet en dessous en réfléchissant efficacement l'énergie solaire entrante dans l'espace tout en permettant simultanément à cette surface de se débarrasser de sa propre chaleur sous forme de rayonnement infrarouge thermique. Ce nouveau matériau, qui a fait l’objet d’une publication datant de cette semaine dans la revue Science, devrait fournir un moyen de refroidissement supplémentaire respectueux de l'environnement pour les centrales thermoélectriques. Celles-ci exigent actuellement de grandes quantités d'eau et d'électricité pour maintenir les températures de fonctionnement de leurs machines. Il s’agit d’un matériel hybride de verre-polymère qui mesure seulement 50 micromètres d'épaisseur et qui est légèrement plus épais que le papier d'aluminium trouvé dans une cuisine. Il peut être produit économiquement en rouleaux, ce qui en fait une technologie à grande échelle potentiellement viable à la fois pour les applications résidentielles et commerciales. Etape de cette veille : Xiaobo Yin, co-directeur de la recherche a déclaré : « Nous pensons que ce processus de fabrication à faible coût aura un vaste impact sur les applications concrètes des technologies de refroidissement radiatif. En appliquant ce matériau à la surface d'un panneau solaire, il est possible de le refroidir et de récupérer 1 à 2% de l'efficacité solaire. Ce qui constitue une différence importante à grande échelle.» *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* 

DSCN2344

News

12 déc 2019 : Remise de certificats à la première promo du programme " l'Accélérateur industriel de l'EE au Maroc"

L'Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) en partenariat avec l'Agence...

Lire la Suite...

10 déc 2019 : L'AMEE à la COP 25

Dans le cadre de la Conférence des Nations Unies sur les Changements Climatiques (COP25) qui se tient...

Lire la Suite...

Login Form