Filière : ER Biomasse

Titre : Nouvelle étude sur le rôle de la biomasse dans les systèmes énergétiques futurs
Source/référence: http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/77889.htm
Date Février 2015
Auteur : Diana Pfeiffer
Description : Les résultats du projet "Jalons 2030", financé par le ministère fédéral de l'Economie et de l'Energie (BMWi) dans le cadre du programme "Utilisation énergétique de la biomasse", ont été publiés. Les chercheurs ont simulé différents scénarios de développement de la bioénergie et les ont analysés en fonction de leurs impacts sur le climat, la biodiversité, l'environnement, les infrastructures et la sécurité. En s'appuyant sur ces résultats, des recommandations et des jalons importants pour la mise en place d'une stratégie de développement de la bioénergie durable ont été identifiés.
Le consortium de recherche dirigé par la professeure Daniela Thran (Centre Helmholtz pour la recherche environnementale, UFZ) a réussi, par couplage de trois modèles informatiques, à générer des scénarios à l'horizon 2050 incluant les marchés des matières premières, l'utilisation des terres et le développement du parc d'installations.
Etape de cette veille : Programme prospectif finalisé et présenté en février 2015.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*    

Titre :Les bio-batteries pourraient mieux valoriser la biomasse

Source/ référence :http://www.futura-sciences.com/magazines/environnement/infos/actu/d/energie-renouvelable- biobatteries-pourraient-mieux-valoriser-biomasse-56960/

Date : 29janvier 2015

Auteur :Nathalie Mayer

Description :Des chercheurs allemands de l’institut Fraunhofer pour les technologies de l’environnement, de l’énergie et de la sécurité (UMSICHT) ont conçu une installation de bio-batterie qui transforme en énergie un éventail beaucoup plus large de la biomasse que les usines traditionnelles et fournit, en plus de l’électricité et de la chaleur, des produits à forte valeur ajoutée comme du biogaz, de l'huile moteur bio ou encore du bio-char, un charbon à usage agricole. Les produits résultants de ce nouveau traitement peuvent être exploités dans différentes applications :- Le biocarburant peut servir à réaliser des bio-fiouls.- Le gaz résiduel peut être utilisé dans les usines de cogénération.-  Le bio-char peut être utilisé dans l’agriculture.Etape de cette veille :La société SUSTEEN –Sustainable Efficeint Energy –qui est une société dérivée (spin-off) de l’instiitut Fraunhofer a commencé à exploiter ce concept pour développer les produits ci-dessus dans ses usines pilotes en Allemagne cf http://www.susteen-tech.com/about-us.html  *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*   

Titre :Produire du biocarburant avec les rejets de l’industrie du cuirSource/ référence :http://lenergiedavancer.com/produire-du-biocarburant-avec-les-rejets-de-lindustrie-du-cuir/2015/03/11/Date : 11mars 2015Auteur :Equipe de l’éditorial de l’Energie d’AvancerDescription :Les chercheurs tchèques de l’Université de Tomas Bata ont identifié dans une tannerie une substance qui contient tous les ingrédients nécessaires à la fabrication du biodiesel :une pâte de couleur grise rejetée lors du processus de confection du cuir. Grâce à sa teneur en matière grasse aussi élevée que les huiles végétales, cette substance pourrait s’avérer être une alternative peu coûteuse dans l’élaboration de carburant respectueux de l’environnement. En plus de contribuer à l’émergence d’un nouveau biocarburant, la technique développée par l’équipe de scientifique tchèque permet également d’éliminer les sous-produits toxiques des tanneries sans nuire à l’environnement.Etape de cette veille :Biocarburant testé au niveau du laboratoire.  *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*   Titre :Bio-bitumes :demain, nous roulerons sur des routes à base de micro-algues

Source/ référence :http://maplanete.blogs.sudouest.fr/archive/2015/04/13/bio-bitumes-demain-nous-roulerons- sur-des-routes-a-base-de-m-1035070.html

Date : 28Avril 2015

Auteur :Cathy LAFONT

Description :Des chercheurs universitaires français en collaboration avec AlgoSource Technologies -entreprise leader dans la production des micro-algues ,-sont parvenus à produire du bio-bitume en valorisant des résidus de micro-algues. Pour ce faire, ils ont utilisé un procédé de liquéfaction hydrothermale, de l'eau sous pression, qui transforme ces déchets de micro-algues en un produit noir hydrophobe, le bio-bitume.

Ses caractéristiques similaires à ceux du bitume issu du pétrole (couleur noire, propriétés de déformation et d'écoulement...) permettraient sans aucun doute à des véhicules comme les automobiles, camions, autocars, motos et vélos de rouler dessus.

La culture des micro-algues ne nécessite pas la mobilisation de terres arables. Les utiliser pour fabriquer le bitume de nos routes est donc une solution durable pour l'avenir de la planète.

Etape de cette veille :Les résultats de cette innovation ont été publiés dans le numéro d'avril 2015de la revue ACS Sustainable Chemistry &Engineering, dans la perspective d'une production à grande échelle, des analyses de tenue dans le temps et des études visant à évaluer la rentabilité du procédé ont aussi été lancées.*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*  

Titre :La betterave à sucre, une plante anti-réchauffement climatique Source/référence: http://www.leparisien.fr/environnement
Date : 12Mai 2015
Auteur :Pascal BerthelotDescription :Selon des études françaises, le rendement et la quantité de sucre produite à l’hectare par la betterave ont bondi de 68%entre 1984 et 2014. De plus elle réduit les émissions de gaz à effet de serre en consommant de moins en moins d’engrais. Les chercheurs pensent que la hausse moyenne des températures au printemps lui permet de sortir ses feuilles plus tôt et donc de mieux profiter du soleil... La betterave aime visiblement ce climat plus doux alors que les rendements du blé et du maïs stagnent depuis de longues années.Etape de cette veille :Selon l’auteur, le sucre, transformé en éthanol, devient un biocarburant très efficace, qui permet de réduire des deux tiers les émissions de gaz d’une voiture. Dans le bilan carbone, l’utilisation de ce carburant vert équivaut au retrait d’un million de voitures roulant à l’essence classique. Cette plante disponible au Maroc est á prendre en considération pour la valorisation énergétique entant que biomasse. Il s’agira d’identifier le potentiel national et d’étudier la rentabilité de la production du biocarburant à l’échelle nationale.*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* 

DSCN2344

News

12 déc 2019 : Remise de certificats à la première promo du programme " l'Accélérateur industriel de l'EE au Maroc"

L'Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) en partenariat avec l'Agence...

Lire la Suite...

10 déc 2019 : L'AMEE à la COP 25

Dans le cadre de la Conférence des Nations Unies sur les Changements Climatiques (COP25) qui se tient...

Lire la Suite...

Login Form