Questionnaire de collecte des données Energétique

---------------------------------------------------------------------------

  • Plus de 7840 unités appartenant à l’industrie de transformation
  • 1855 entreprises, représentent prés de 90% de l’énergie totale consommée par le secteur
  • Consommation près de 2.8 MTEP et rejet de 5,99 millions te-CO2
  • 12-15 % d’économie d’énergie pour l’industrie en 2020 

 Résultats Provisoire du projet pilote des 50 audits énergétiques pilotés par l’Aderee et soutenu par la Banque Africaine de Développement

Les principaux résultats des différents audits réalisés jusqu’à maintenant ont permis de mettre en exergue plusieurs mesures d’EE comprenant des recommandations et de mesures ne nécessitants pas d’investissements, des actions ne nécessitant que de faibles investissements et quelques actions de plus grande envergure.

Les résultats de ces audits ont mis en relief également, l’importance de l’utilisation des énergies renouvelables, elles concernent l’installation des chauffe-eau solaires pour le préchauffage ou le chauffage de l’eau, des toitures solaires photovoltaïques pour la production de l’électricité et l’installation des lampadaires économes en énergie pour l’éclairage extérieure.

Mesures d’EE recommandés :

Les principales mesures d’économies d’énergies recommandées aux entreprises auditées pour optimiser leurs consommations en énergies et donc leurs factures :

Partie électrique : 15 % d’économie d’énergie  

  • Optimisation de la puissance souscrite
  • Amélioration du cos phi
  • Installation des variateurs de vitesse
  • Choix des paramètres du fonctionnement des équipements
  • Substitution des équipements par des équipements à haut rendement (moteurs, pompes électriques,…)
  • maintenance des équipements
  • ….

Partie thermique et froid : jusqu'à 65 % d’économie d’énergie 

  • Réglage des chaudières (combustion, isolation, …)
  • Isolation des circuits  de vapeur, eau chaude, surface froide
  • Récupération des condensats
  • Changement des consignes
  • Amélioration des performances des groupes froids

Divers : Circuit de vapeur, circuit d’air comprimé, gestion de l’énergie : 10 % d’économie d’énergie

  • Installation de système de gestion d’énergie
  • Production de l’énergie à partir des sources énergies renouvelables (préchauffage d’eau, pompage d’eau ou toiture solaire) 

industrie


La loi N°47.09 :

Cette loi relative à l'efficacité énergétique a été publiée en novembre 2011, vise l’utilisation rationnelle des ressources énergétiques, diminuer la facture énergétique nationale et à contribuer au développement durable à travers l’intégration des mesures d’efficacités énergétiques de manière durable au niveau de l'ensemble des programmes de développement du secteur et surtout, aider les entreprises industrielles à améliorer leur rendement en matière de consommation d’énergie.

Elle vise également la mise en place d’un :

  • Code de conduite énergétique
  • Soutien et le développement des chauffe-eaux solaires,
  • Généralisation de l'utilisation des lampes économiques
  • Equipements appropriés pour l'éclairage public.

Une convention de partenariat entre le MEMEE et le MICNT relative à l’amélioration de l’efficacité énergétique dans le secteur industriel a été signée en 2008.

Elle s’articule autour des axes suivants :

  • Evaluation de la situation existante et caractérisation de la consommation énergétique dans le secteur industriel ;
  • Réalisation des audits énergétiques ;
  • Optimisation de la consommation énergétique des entreprises auditées et la mise en œuvre des recommandations ;
  • Formation ;
  • Renforcement des capacités et suivi,
  • Mise en place des mécanismes de financement ;
  • Normalisation et certification.

L'industrie est le secteur principal responsable de la réduction de l’intensité énergétique des pays industrialisés. Dans les pays émergents, le secteur résidentiel est la principale source de réduction de l'intensité énergétique. En Chine et dans la CEI, l’industrie, les transformations et les ménages ont contribué à égalité au gain de productivité énergétique. Les performances énergétiques des industries grandes consommatrices d'énergie (acier, ciment, papier) convergent et s'améliorent rapidement en raison de la mondialisation de ces industries. Les meilleures performances au niveau mondial ne sont plus parmi les pays les plus développés.