Filière : EE Bâtiment

Titre : This Super-Efficient Renovation Is A Model For Lowering A House’s Energy Footprint Source/référence : https://www.fastcompany.com/40423011/this-super-efficient-renovation-is-a-model-for-lowering- a-houses-energy-footprint

Date : 23 mai 2017

 Auteur : Adele PETERS

 Description : La rénovation du siège du « Harvard Center for Green Buildings and Cities » est un projet mené par HouseZero dans le but de démontrer qu'il est relativement facile de transformer des maisons ordinaires en maison sans empreinte de carbone. Les propriétaires pourraient penser que rendre leurs maisons plus efficaces devra nécessiter d'énormes coûts de rénovation pour de petites économies d'énergie et matérielles Ce projet espère prouver le contraire et être un modèle pour d'autres projets. Après plusieurs années de recherches intensives - y compris la lecture de centaines d'études - sur ce qui était faisable, l'équipe de HouseZero a délimité plusieurs objectifs.

 

Ainsi, suite à la refonte développée par la société d'architecture Snøhetta, la maison ne devrait plus avoir besoin de lumière électrique pendant la journée. L’infime quantité d'électricité utilisée peut être fournie par des panneaux solaires sur le toit. Au lieu d'un système standard pour le chauffage et le refroidissement, la maison utilisera la ventilation et les réglages sur le design pour rester passivement confortable. Pendant les jours les plus froids, un système géothermique fournira un apport supplémentaire. La maison ne produira également aucune émission de carbone - y compris les émissions provenant de l'énergie provenant des matériaux utilisés dans la rénovation. Le bâtiment se trouve dans un quartier historique, ce qui a ajouté une autre difficulté au design. L'apparence de l'extérieur devait rester essentiellement la même, bien que la rénovation ait légèrement élargi les fenêtres pour laisser passer la lumière du jour. Les fenêtres sont également essentielles pour rendre le bâtiment confortable sans chauffage traditionnel ou climatisation. Les techniques utilisées dont d’une part, des détecteurs qui surveillent l'humidité, la température et la qualité de l'air, les fenêtres s'ouvrent et se ferment automatiquement tout au long du jour et de la nuit, et d’autre part, des algorithmes pour prédire les actions qu'il faut prendre afin de garder le bâtiment chaud ou froid le jour suivant. Les panneaux solaires sur le toit vont générer assez d'électricité pour compenser le peu qui sert à alimenter les ordinateurs et autres équipements et aussi compenser l'énergie utilisée dans les matériaux pour la rénovation

 

Etape de cette veille : La performance du bâtiment sera mesurée à l'aide d'un réseau de détecteurs et analysée et résultats vont être partagés avec les propriétaires qui souhaitent faire la même chose ou utiliser certaines des idées. « Si un propriétaire veut voir l'importance de la géothermie, nous pourrons la quantifier et il pourra utiliser seulement cette partie », explique A. Malkawi, professeur de technologie architecturale à la Harvard Graduate School of Design,, et fondateur du projet HouseZero.

 

Bien que les chercheurs n'aient pas encore quantifié les coûts pour les propriétaires et leurs ROI, ils prévoient de partager l’information sur le budget total de la rénovation. Le projet HouseZero sera plus complexe qu'un projet dans une maison typique car il convertit également l'espace en un espace de bureaux et de laboratoires; Malkawi affirme que le coût pour les propriétaires devrait être plus abordable.

 

Titre : Energy-efficient design- MIT researchers are helping architects optimize both design and energy efficiency

Source/référence : http://news.mit.edu/2017/energy-efficient-design-0123

Date : 23 janvier 2017

Auteur : Nancy W. STAUFFER

Description : La conception de bâtiments éco-énergétiques peut s’avérer difficile, en effet l'intégration de fonctionnalités qui diminueraient la consommation énergétique nécessite souvent des matériaux à forte intensité énergétique pour les ériger, et vice versa. Lors de la conception d'un bâtiment et dans une optique d'optimisation de l’énergie, les architectes doivent considérer à la fois les incidences énergétiques et le coût énergétiques des matériaux de construction, et les deux sont indissociables. Par exemple, étendre le toit au-delà du bord d'un bâtiment peut ombrager les fenêtres et réduire les besoins de refroidissement dans les climats chauds, mais faire un surplomb qui est structurellement solide peut nécessiter beaucoup de matériaux à forte consommation d'énergie.

Récemment, une équipe du MIT - dirigée par Caitlin Mueller professeur adjoint d'architecture et de génie civil et environnemental - a développé une simulation numérique qui devra aider les architectes à optimiser, en même temps, leurs conceptions au niveau des incidences énergétiques futures et celles de l'énergie initiale requise pour fabriquer des matériaux de construction. La technique génère rapidement un ensemble de designs qui offrent les meilleurs compromis entre ces deux composantes énergétiques essentielles. L'architecte peut alors faire un choix basé sur les informations quantitatives ainsi que sur les préférences esthétiques. Les résultats de ces compilations étaient frappants : Choisir un design légèrement moins efficace dans l’incidence énergétique a réduit de moitié le coût de l'énergie utilisée pour la fabrication des matériaux de construction. Ce constat serait passé inaperçue dans le cas d’une simulation qui cherche à optimiser l'incidence énergétique seule.

L'équipe de C. Mueller a réalisé une série d'études de cas portant sur les «bâtiments à longue portée» - tel que les terminaux d'aéroport, les salles de concert et des gares routières. Les matériaux de construction requis pour ces bâtiments constituent une fraction importante de l’énergie grise requise, de sorte qu'ils constituent un objectif louable pour les économies d'énergie. En outre, l'utilisation de la simulation informatique au début du processus de conception - lorsque la forme du bâtiment est déterminée - peut avoir un impact majeur sur l'énergie grise. Un choix judicieux de la géométrie et de l'agencement de la structure peut réduire les forces internes et diminuer la quantité de matériaux de construction à forte intensité énergétique nécessaires au support.

Etape de cette veille : Les chercheurs pensent que leur méthodologie devra être exploitée davantage. Des facteurs comme le coût monétaire et la constructibilité pourraient aussi être pris en considération. En outre, Ils souhaitent que leurs résultats de simulations encouragent les architectes et les ingénieurs de génie civil à intégrer la méthodologie de l'équipe du MIT en amont du processus de conception pour impulser des solutions intéressantes et inattendues et ainsi construire de nouveaux bâtiments innovants et de haute performance énergétique.

 

Titre : Finding Efficiencies Through ISO 50001

Source/référence : http://www.energymanagertoday.com/finding-efficiencies-through-iso-50001-0129260/

Date : 20 décembre 2016

Auteur : Carl WEINSCHENK

Description : Les programmes de certification visant à aider les propriétaires fonciers, les gestionnaires de l'énergie et les professionnels du bâtiment à promouvoir l'efficacité énergétique, à utiliser les énergies renouvelables et à réaliser d'autres objectifs louables sont devenues une priorité pour les experts du secteur. L'Organisation internationale de normalisation - International Organization for Standardization- est profondément impliquée dans ces efforts à travers la norme ISO 50001. Selon Kit Oung, vice-président de l'Energy Management's Association - EMA -, le cahier des charges devra être structuré dans un cycle «PDCA : Plan-Do-Check-Act » adapté du travail de l’éminent manager Edward Deming. Dans ce sens, la réalisation de l'ISO 50001 repose sur points clés suivants :

Le top management doit s'impliquer dans la planification à long terme et l'élaboration de politiques ; Les données sont utilisées pour identifier, planifier et hiérarchiser les efforts de gestion de l'énergie et d'économies d'énergie ; Identifier et harmoniser la vision, les moyens et l’orientation de l'ensemble de l'entreprise afin de réaliser des économies d'énergie ; Les pratiques éco-énergétiques sont intégrées à l'ensemble de l’entreprise, de l'atelier à la suite exécutive, de la conception à l'exploitation La réduction de l'énergie est recherchée non seulement par l'efficacité énergétique, qui exige des investissements, mais aussi par la réduction des utilisateurs d'énergie et du temps d'utilisation, ainsi que par l’intégration des procédures de bon contrôle qui sont tous mentionnés dans l’ISO 50001 ; Evaluer les actions menées et réaliser les corrections nécessaires.

Oung souligne que : « La certification n'est pas forcément une fin en soi. Il s’agit d’un minimum pour qu’un système de gestion de l'énergie soit "efficient". La certification ISO 50001 signifie que l'entreprise a satisfait aux exigences minimales. Beaucoup d'entreprises vont au-delà, plus la société intègre les exigences dans ses opérations, plus elle créera de valeur. »

Janvier 2017

2Energy Manager Today a lui aussi a publié un article sur la façon dont ISO 50001 fonctionne avec la norme « Superior Performance énergétique (SEP) » du département américain de l'énergie - Department of Energy DoE -. Etape de cette veille : Scheihing, directeur de la technologie pour le bureau de technologie avancé du DoE , a déclaré à Energy Manager que plus de 15 000 installations dans le monde utilisent la norme, alors que Oung affirme que près de 12 000 entreprises ont été certifiées. Par l'une ou l'autre des évaluations, ISO 50001 s’impose de plus en plus.

 

 

Titre : Le sol chauffant-rafraîchissant ultra-réactif pour un maximum de confort

Source/ référence http://www.thermactif.com/
Date juillet 2014
Auteur : sociétés Acome et La Chape
Description : THERMACTIF® s’inscrit dans une nouvelle démarche de réflexion globale du bâtiment : il rapproche deux corps de métiers (installateurs chauffagistes et applicateurs de chape) et permet de proposer un système complet adapté aux exigences de la nouvelle réglementation française thermique (RT2012) et à l’évolution des besoins en confort. Il se caractérise à la fois par une faible inertie (trois fois moindre qu’un système classique), une puissance adaptée et une hauteur réduite.
Etape de cette veille : Commercialisation de sol chauffant performant


*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*


Titre : Logiciels d'évaluation énergétique et de calcul des aides financières
Source/référence:http://www.eco-artisan.net/artisan-batiment/levaluation-thermique/logiciels-devaluation-thermique.html
Date décembre 2014
Auteur : Eco artisan
Description : Le logiciel d'évaluation thermique assure fiabilité, objectivité des chiffres et résultats optimisés qu'on est en droit de demander à un professionnel. Il assure une crédibilité accrue auprès de ses clients. En termes d'image, il est normal qu’un professionnel se serve d’un logiciel fiable.. A ce jour, deux logiciels sont référencés dans le cadre d'ECO Artisan: BATI-CUBE de la société CARDONNEL et SFERENO de la société du même nom.
Etape de cette veille : Vente en ligne / Commercialisation

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*   

 

Titre :Le super isolant thermique dont rêvent le bâtiment...et l’environnement !
Source/ référence :http://www.webtimemedias.com/article/cemef-de-sophia-le-super-isolant-thermique-dont-revent-le-batiment%E2%80%A6et-lenvironnement-2015020
Date : 4février 2015
Auteur :Jean-Pierre Largillet
Description : L'équipe du Centre de Mise en Forme des Matériaux, CMFM, à Sophia Antipolis a été distinguée par le prix «ADEME 2014des Techniques Innovantes pour l’Environnement». Cette équipe a conçu un bio-aérogel -baptisé Aéropectine-, à partir de la pectine. Il représente une nouvelle génération d’aérogel monolithique et super-isolant thermique. Biodégradable et non toxique, il ouvre aussi la porte à un nouveau secteur de production :la valorisation des déchets agroalimentaires pour la fabrication d’un matériau écologique.
Etape de cette veille :Stade expérimental au laboratoire avec pour objectif d’améliorer les propriétés de l’Aéropectine et développer d’autres bio-aérogels. Le prix de l’ADEME récompense des laboratoires de recherche publique qui proposent des travaux pouvant faire l'objet d'applications ou de développements industriels à court ou moyen terme. *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*   

Titre :La chaudière qui va diviser par deux votre consommation énergétiqueSource/référence :http://www.industrie-techno.com/la-chaudiere-qui-va-diviser-par-deux-votre-consommation-energetique.37534Date : 3avril 2015Auteur :J.F. PreveraudDescription :GrDF et BoostHEAT se sont associés pour développer la chaudière thermodynamique à très haut rendement de demain. Au cœur de ce partenariat technologique :une chaudière qui allie gaz naturel, énergie renouvelable et économie d’énergie. Cette machine devrait voir le jour d’ici .2018D’ici 2à 3ans, les chaudières BoostHEAT devraient permettre de répondre aux besoins de chauffage et d’eau chaude sanitaire de tous types de logements (résidentiel, collectif et tertiaire) avec un très haut rendement. L’association du gaz naturel et des énergies renouvelables constitue une réelle solution pour une transition énergétique réussie.Etape de cette veille :Les essais en laboratoire ont été concluants et les premiers tests en conditions réelles sont programmés pour l’hiver .2015*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*Titre :Smart Windows Harvest Energy From Wind and Rain Source/référence:http://www.designnews.com/author.asp?doc_id=277221&dfpPParams=ind_183,industry_alt,kw _21,aid_277221&dfpLayout=blog
Date : 15avril 2015
Auteur :Elizabeth Montalbano
Description :Aux États-Unis, une équipe de chercheurs -laboratoire de nanotechnologie de l’institut technologique de Georgia -a conçu un verre capable de produire de l’électricité à partir du vent et de la pluie qui le frappent.
Il s’agit d’un verre spécial alimenté par deux systèmes de récupération d’énergie reposant sur l’électricité statique produite par le frottement entre deux matériaux. Au contact de la pluie ou du vent, le verre, équipé de nano- générateurs, récupère l’électricité statique qui produit ensuite de l’électricité.
Etape de cette veille :Ces nano-générateurs parviennent à convertir environ 60 %de cette énergie mécanique en électricité. Les chercheurs pensent à intégrer des super-condensateurs transparents dans le verre pour stocker cette énergie.
Titre :Des plaques isolantes à base de mousse de boisSource/ référence :http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/78401.htmDate : 03Mai 2015Auteur :Sean VAVASSEURDescription :L’Institut Fraunhofer pour la recherche a remporté le prix GreenTec Award du Ministère fédéral pour l’environnement dans la catégorie «Construction et habitat »pour son projet de développement d’une mousse isolante produite à 100 %à partir de chutes de bois. Les plaques développées possèdent les mêmes caractéristiques que les isolants traditionnels et pourraient être utilisables pour la rénovation énergétique des bâtiments. Ils disposent également d’un haut degré de recyclage. Lagénéralisation de cette solution dans les années à venir pourrait remplacer les isolants produits à partir de combustibles fossiles, et ainsi créer de nouveaux marchés pour la bio-économie.Etapedecetteveille: Actuellement,leschercheursdeFraunhofertestentplusieurssortesdeboisafindedéterminer quels arbres représentent une matière première particulièrement adaptée. L’enjeu est également d’identifier les procédés adéquats pour produire industriellement de la mousse de bois en grande quantité.*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*Titre :Houses Made of Water Are the Future for Energy EfficiencySource/ référence :https://sourceable.net/houses-made-water-future-energy-efficiency/Date : 13Mai 2015Auteur :Justin McGARDescription :Gutai, un architecte hongrois propose un système de panneaux multifonctionnel –Water Panel -révolutionnaire qui pourrait accroitre l’efficacité énergétique des maisons. L'eau est non seulement un bon collecteur de chaleur, mais aussi un superbe distributeur. En insérant une feuille d’eau entre les couches internes de ses panneaux innovants, la solution de Gutai dispose de caractéristiques de transfert de chaleur meilleures que celles d’une brique épaisse ou d’un mur de béton. La maison est capable de s’auto-chauffer. Quand il fait chaud, toute chaleur excédentaire est stockée soit dans les fondations du bâtiment ou dans un stockage externe. Elle peut alors être ramenée aux murs lorsque la température descend. Un système de surveillance semblable à celui du chauffage central peut être utilisé.Etape de cette veille :La construction des maisons de cette manière est modérément plus chère que les modèles traditionnels, mais ceci est compensé par la réduction des coûts énergétiques. Afin de réduire les coûts de production et d’ouvrir la voie à l'eau comme matériau de construction vert de l'avenir, une collaboration entre chercheur et industriels est à l’étude.*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* Titre :Saint Gobain :rendre les bâtiments sensibles à la lumière Source/ référence :http://www.industrie-techno.com/
Date : 02juillet 2015
Auteur :Philippe PASSEBONDescription :Saint-Gobain, société leader mondial de l’habitat, veut réduire de 15%sa consommation d’énergie et de 20%ses émissions de CO2 entre 2010et .2025L’entreprise met notamment au point un verre électrochimique pour améliorer l’efficacité énergétique de l’habitat. Pour y parvenir, Saint-Gobain a acheté la start-up américaine Sage Electrochromics spécialiste dans la fabrication de revêtement à nanotechnologies qui s’assombrit lorsqu’il est activé par l’électricité, si bien qu’il peut être intégré à un système de gestion de bâtiment pour se teinter à une heure programmée ou être actionné à l’aide d’un commutateur.Etape de cette veille :Cette technologie pourrait permettre de réaliser 25%d’économies sur le chauffage et le refroidissement. L’innovation a été signalée dans le rapport «Transition Through Innovation »-http://longterme.blogspot.fr/2015/02/transition-through-innovation-report.html -remis à l’ONU en février 2015.*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*    Titre :3D Printing Glass Could Transform Architecture
Source/ référence :https://sourceable.net/3d-printing-glass-transform-architecture/#
Date : 01Septembre 2015
Auteur :Marc HOWE
Description :Le Groupe Mediated Matter et le laboratoire de verre de l'Institut de Technologie du Massachusetts – MIT- se sont associés pour développer la première technologie pour l'impression 3D de verre transparent. Surnommée G3DP, la nouvelle technologie est capable de produire des structures en verre aux exigences précises de conception complexe. Selon Neri Oxman, chef de projet, cette technologie devra avoir un impact profond sur l'utilisation du verre dans l'architecture et sur la construction durable. Elle va faciliter la création de structures complexes telles que les façades de bâtiments aérodynamiques qui permettent d'optimiser la pénétration de la lumière naturelle.
Etape de cette veille :Les chercheurs du MIT ont déjà réalisé des tests de production des composants de verre. Ils ont utilisé la technologie d’impression 3D pour la création d'un certain nombre de façades de verre qui seront présentées en 2016lors de l’exposition du “Smithsonian Design Museum “à New-York.*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*Titre :Transition énergétique :le bâtiment dans tous ses états
Source/ référence :http://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/environnement-thematique_191/transition- energetique-le-batiment-dans-tous-ses-etats-article_296365/
Date : 27août 2015
Auteur :Matthieu COMBE
Description :En France, la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte a été définitivement adoptée le 22juillet. Elle se fixe comme objectif de rénover énergétiquement 500 000logements par an à compter de ,2017dont au moins la moitié est occupée par des ménages aux revenus modestes, visant ainsi une baisse de 15 %de la précarité énergétique d'ici .2020Plusieurs dispositions vont encadrer la rénovation énergétique des bâtiments et des logements, parmi les quelles :
  • Obligation de réaliser des travaux de rénovation énergétique, dès lors qu'un bâtiment subit de lourds travaux d'entretien ; 
  • Mise en place d’un fonds de garantie de la rénovation énergétique ;
  • Installation d'équipements de contrôle et de gestion active de l'énergie ;
  • Création d’un carnet de santé numérique de suivi et d'entretien de chaque logement ;
  • Utilisation de matériaux bio-sourcés lors de la construction ou de la rénovation des bâtiments.
  • Cette veille :Il s’agit d’une veille informationnelle concernant les décrets d’application de la loi sur la transition énergétique au niveau de l’EE des bâtiments énoncés ailleurs –ici en France 

 *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*   

Titre :SolarWindow veut transformer les gratte-ciels en générateurs solaires Source/ référence :http://www.industrie-techno.com/

Date : 25Août 2015

Auteur :Julliette RAYNAL

Description :La start-up américaine SolarWindow Technology a présenté la semaine dernière sa fenêtre solaire transparente dont le principe consiste à recouvrir les surfaces vitrées des buildings de couches ultrafines d’un revêtement liquide constitué de polymères organiques, de carbone et d’hydrogène. Des conducteurs transparents guident ensuite la lumière vers le bord de la fenêtre jusqu’à une interface qui permet à un électricien de connecter ces fenêtres solaires au réseau électrique de l’immeuble. Ce dispositif permettrait non seulement de transformer la lumière naturelle en électricité, mais également la lumière artificielle et ombragée, ce que ne permettent pas les panneaux photovoltaïques classiques.  Grâce à ces caractéristiques, la technologie de SolarWindow installée sur les quatre façades d’un immeuble de 50 étages permettrait de générer jusqu'à 50fois plus d’électricité qu’une installation classique sur le toit d’une tour, assurent les ingénieurs de l’entreprise. 

Etape de cette veille: Solar Window Technology mène actuellement une levée de fonds afin de commercialiser ses fenêtres solaires transparentes. Elle vise une mise sur le marché dans les 28mois à venir. 

DSCN2344

News

Login Form