Le Maroc et l’Agence internationale de l’énergie (AIE) ont signé, mercredi à Paris, un programme d’action couvrant une période de trois ans. Signé par le ministre de l’Energie, des Mines et du développement durable, Aziz Rebbah et le directeur exécutif de l’AIE, Fatih Birol, ce programme vise à répondre aux besoins spécifiques du Royaume, devenu membre associé de l’Agence en novembre 2016, en matière de transition vers une économie à bas carbone.

 

S’exprimant lors d’une conférence internationale organisée par l’AIE sur l’efficacité énergétique, M. Rebbah a également affirmé que le Royaume est disposé à partager avec l’Agence son expérience plus particulièrement en matière d’électrification du monde rural en faveur des pays africains dont certains ont besoin de développer les services de base.

Le ministre a aussi évoqué certains défis que doivent relever les pays en développement notamment en Afrique, citant, entre autres, la part en termes de recherche et développement et les technologies à adopter dans le domaine énergétique. Il a également donné un aperçu sur l’expérience marocaine en matière d’efficacité énergétique et l’évolution du secteur grâce à la vision de SM le Roi Mohammed VI.

Il s’agit d’une stratégie volontariste visant à sécuriser l’approvisionnement du marché, pérenniser l’accès à l’électricité, réussir la transition et à réduire la facture et la dépendance énergétique, a ajouté le ministre, mettant aussi l’accent sur la stratégie nationale de développement durable.

M. Rebbah a aussi mis en avant l’évolution que connait le champ institutionnel dans ce domaine composé de plusieurs acteurs dont le ministère de l’Energie, des Mines et du développement durable, l’agence marocaine pour l’efficacité énergétique (AMEE) et l’office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE).