Les travaux de la première Conférence nationale Post COP22 ont été lancés, vendredi à Rabat, sous le thème « Action Climat Maroc post COP22 », en présence du Chef du gouvernement, M. Saâd Eddine El Othmani et de plusieurs ministres et représentants du corps diplomatique au Maroc et de la société civile.

La première Conférence nationale Post COP22 a été tenue ce vendredi à Rabat, sous le thème « Action Climat Maroc post COP22 », en présence du Chef du gouvernement, d’une brochette de ministres ainsi que de plusieurs et représentant des administrations et établissements publics, le secteur privé, les élus, les institutions de recherche, et les acteurs de la société civile ainsi que des représentants de pays africains et d’organisations internationales et bailleurs de fonds. Plus de 450 personnes ont fait le déplacement pour scruter les résultats de la Conférence des Nations Unis sur le Changement Climatique, tenue à Marrakech du 7 au 18 novembre 2016, mais également de faire le point sur les négociations climatique et sur l’Agenda de l’action. Dans son allocution d’ouverture, le chef du gouvernement, Saad-Eddine El Othmani a souligné qu’en abritant la COP22, le Maroc s’est distingué à l’échelle internationale dans la lutte contre les changements climatiques, qui concerne l’avenir des générations montantes et de l’humanité entière. Il a aussi salué les efforts déployés par l’ensemble des acteurs qui ont contribué à la réussite de cet événement planétaire, et réitéré l’engagement du gouvernement à mettre en œuvre la stratégie nationale du développement durable 2016-2030. Le Chef du gouvernement a également rappelé que le Maroc adopte aujourd’hui une nouvelle vision écologique et de développement durable, qui renforce la place du citoyen et de la société civile. Dans ce sens, il a également rappelé l’importance d’impliquer la société civile dans les chantiers en cours, tout en invitant les partenaires nationaux et internationaux à œuvrer afin d’atteindre les objectifs du Maroc en matière de lutte contre les changements climatiques, qui consistent à réduire à 42 % les émissions des gaz à effet de serre à l’horizon 2030. La séance inaugurale a également été marquée par les intervention de Aziz Rabbah, ministre de l’Energie, des Mines et du Développement Durable, Nezha El Ouafi, Secrétaire d’Etat chargée du Développement Durable, Miriem Bensalah Chaqroun, Présidente de la CGEM, Nizar Baraka, Président du CESE et du Conseil scientifique COP22 ainsi que Driss El Yazami, président du CNDH et du pôle société civile de la COP22. Les intervenant on souligné, dans leur ensemble, l’importance de concrétiser les engagements pris lors de la Cop de Marrakech ainsi que leurs ambitions d’œuvrer dans ce sens. Organisée par le Secrétariat d’Etat chargé du Développement durable, cette première Conférence Post COP22 s’est déclinée en 4 plénières. La première consistait à présenter les résultats de la COP22 et ses perspectives, alors que la deuxième a permis de rappeler les engagements du Maroc en matière de lutte contre les effets du changement climatiques. La troisième et la quatrième plénières se sont intéressées respectivement à l’Agenda de l’action, ainsi qu’au 4C (Le centre de compétences du changement climatique), sa vision, ses missions et son mode de fonctionnement.

 

Login Form