Dans le cadre de la 13è session de la réunion de haut niveau Maroc-Portugal, présidée par le premier ministre portugais M.António Costa et le chef du gouvernement, M.Saâd Eddine El Othmani, qui a eu lieu le mercredi 05 décembre 2017 au ministère des Affaires étrangères à Rabat, M. SaÏd Mouline directeur général de l'Agence Marocaine pour l'Efficacité Energétique a signé, un memorundum d'entente avec son homologue M. Miguel Sales Dias membre du directoir de l'Agence Portugaise de l'Energie.

Ce protocole d'accord a pour objectif  de développer et mettre en œuvre un programme de coopération bilatérale pour promouvoir l'Efficaité Energétique dans plusieurs secteurs à travers des actions de formation, de sensibilisation et de projets de démonstration.

Cette 13e réunion a été sanctionnée par la signature d'une douzaine de conventions de coopération couvrant divers domaines. Après la réunion de haut niveau de 2015, celle de 2017 vient confirmer la volonté commune forte des deux pays de consolider leurs liens de coopération et de partenariat, en mettant à profit l’énorme potentiel qu'offrent leurs économies respectives. La proximité géographique, la situation stratégique ainsi que la stabilité politique dont jouit le Royaume dans un contexte régional mouvementé sont autant d’atouts qui ne laissent pas indifférentes les entreprises portugaises. Ces dernières semblent également intéressées par le marché marocain, considéré comme une porte d’entrée au monde arabe et au continent africain.

AMEE Adene

 

l’Agence Marocaine pour l’Efficacité Energétique ''AMEE'' en partenariat avec SENER Maroc'' Groupe Espagnole  d'Ingénierie et des Technologies'' et le magazine Economie Entreprises ont organisé, le mardi 5 Décembre 2017 au sein de l’AMEE, la 2ème Édition des mardis de l’innovation SENER sous le thème ''valorisation énergétique des déchets : défi de la prochaine décennie''.

Cette rencontre a été l’occasion d’échanger sur les prochains défis environnementaux que devra relever le Royaume en termes de valorisation des déchets et aussi une opportunité pour les participants nationaux et internationaux de partager leurs expériences et proposer des solutions adaptées au Maroc.

Dans le Cadre du Side Event autour de la stratégie de l’Efficacité Énergétique organisé au pavillon marocain à Bonn durant la COP23,

M. Hajjaji a présenté la feuille de route de l’Agence Marocaine de l’Efficacité Énergétique (AMEE) pour répondre aux exigences du royaume en matière d’énergie face aux changement climatique.

lors de sa présentation M.Hajjai a affirmé que le Maroc inscrit l’efficacité énergétique comme axe prioritaire indépendant dans la stratégie énergétique nationale. Des objectifs ont été fixés en 2009. Ils concernent l’économie de 12% de la consommation énergétique à l’horizon 2020 et 15% en 2030. Ces objectifs ont été revus à la hausse dans le cadre de la stratégie nationale de l’Efficacité Energétique en cours de finalisation  Dans ce cadre, il est prévu d’économiser 20% de l’énergie à l’horizon 2030, à travers l’adoption d’une batterie de mesures d’Efficacité Energétique dans les différents secteurs (Transport, Bâtiment, Industrie, Agriculture et Eclairage public).

Déclaration de Monsieur Mourad Hajjaji, Directeur du Pôle de la Stratégie et du Développement de l’Agence Marocaine de l’Efficacité Energétique (AMEE), sur levert.ma:

https://www.youtube.com/watch?v=1AZY9MsNSE0

Mourad HAJJAJI COP 23

 

''L’expérience énergétique marocaine, citée en exemple à la 23ème Conférence des Parties à la Convention Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique (COP23) de Bonn (6-17 novembre), montre que le défi de la transition vers un système d’énergie à la fois sobre en carbone et compétitif est à la portée des pays du sud, a assuré M. Saïd Mouline.

''Les pays du Sud sont prêts à relever le défi de la transition énergétique. L’expérience marocaine en est la preuve'', a affirmé M. Mouline dans un entretien accordé à la MAP à l’occasion de sa participation vendredi à une journée thématique de la COP23 axée sur l’énergie. Livrant les principales conclusions de cette journée, organisée dans le cadre du Partenariat de Marrakech en faveur de l’Action Mondiale pour le Climat (AMC), M. Mouline a mis l’accent sur l’importance de cet événement qui a permis la présentation de « success-stories » nationales en matière de transition énergétique, dont celle du Maroc.

''Lorsque de bonnes politiques sont menées, adossées à une vision claire et cohérente, avec un système de réglementation et de gouvernance pertinent, nous pouvons obtenir des résultats'' , a-t-il soutenu. C’est le cas, a-t-il dit, de l’expérience nationale, confortée par des politiques publiques volontaristes portées au plus haut niveau de l’État et une réglementation adéquate, avec notamment la loi sur les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique et la création d’agences d’énergie dédiées. Il s’agit de l’Agence Marocaine pour l’Energie Solaire (Masen) pour le solaire, l’éolien et l’hydraulique et l’AMEE pour ce qui est de l’efficacité énergétique dans le transport, dans l’industrie et dans le bâtiment.

''Tout ce que nous avons fait au Maroc est cité ici (à la COP23) en exemple parce que cette approche a donné des résultats'' , s’est félicité M. Mouline qui cite parmi les réalisations concrètes l’obtention de prix des renouvelables à la fois très bas et compétitifs, en particulier dans l’éolien et l’électricité. '' Ceci montre que nous sommes dans le bon chemin'' , a-t-il commenté. Pour le directeur général de l’AMEE, il y a également des opportunités à saisir en termes de création d’emplois dans les pays du sud, en misant sur la transition énergétique.

Il a insisté à cet égard sur le rôle déterminant du secteur privé, mettant en avant l’approche marocaine du partenariat public-privé qui a fait ses preuves, avec un secteur qui a joué pleinement son rôle aussi bien pour accompagner les grands plans que toutes les autres applications environnementales : plan solaire, panneaux photovoltaïques…. Une dynamique qui devrait s’étendre également au créneau de la mobilité électrique avec des projets déjà en cours pour équiper certaines villes en bus électriques et bornes de recharges.

M. Mouline se dit convaincu du lien étroit entre « énergie durable et mobilité durable » d’autant plus qu’il y a aujourd’hui des solutions de plus en plus économiques . L’organisation à Marrakech l’année dernière du Grand Prix de la Formule E reflète, a-t-il dit, l’intérêt qu’accorde le Maroc à la promotion des solutions d’e-mobilité, très sollicitées aujourd’hui à travers le monde.

S’agissant de la question de l’accès au financement vert, le DG de l’AMEE estime que les réticences des bailleurs de fonds pourraient facilement être levées '' à condition qu’il y ait la visibilité, la gouvernance et la transparence'' . ''C’est ce qui fait qu’aujourd’hui les grandes banques de développement accompagnent nos projets'' , a-t-il expliqué, tout en reconnaissant qu’il reste encore du travail à faire pour accompagner les petits projets : aider les petits agriculteurs à passer aux panneaux solaires, encourager l’achat de motos électriques…

'' Tout cela pour dire qu’un pays comme le Maroc, un pays du Sud faible émetteur de gaz à effets de serre, donne l’exemple'' , a résumé M. Mouline, tout en insistant sur l’importance de la coopération sud-sud et surtout l’export de l’énergie verte du sud vers le nord''. Une convention a été signée dans ce sens l’année dernière, mais il faut encore l’activer pour que l’Europe joue le jeu d’autant plus que celle-ci  '' aura tout à gagner avec une énergie verte pas chère qui va réduire ses émissions de gaz à effets de serre mais aussi créer des emplois au nord comme au sud, ce qui contribuera à limiter cette migration qui nous scandalise tous'' , a-t-il conclu.

Déclaration de Monsieur Saïd Mouline sur levert.ma: https://www.youtube.com/watch?v=FvOIMuqAWKc

 

Monsieur Saïd Mouline le Directeur Général de l’AMEE a reçu Son Excellence M.Götz Schmidt-Bremme, Ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne, Mercredi 01 Novembre 2017, au siège de l’Agence à Rabat, en vue de prospecter les opportunités de coopération entre les deux pays dans le domaine de l’efficacité énergétique.

Lors de cette rencontre M. Mouline a présenté à M. Götz Schmidt-Bremme un aperçu sur le rôle de l’AMEE dans la mise en œuvre de la stratégie énergétique au Maroc et a précisé que l’AMEE est une institution publique intervenant sur l’ensemble de la chaîne de valeur du secteur de l’efficacité énergétique. Après avoir rappelé l’historique de la coopération Maroco-Allemand dans ce domaine, il a détaillé les différents projets menés dans les secteurs de l'industrie, le bâtiment, l'agriculture, le transport et l'éclairage public. M. Mouline a ajouté, que l’AMEE, qui collabore également depuis quelques années avec diverses agences européennes est très sollicitée par les organismes de plusieurs pays notamment pour des actions de formation à la Green platform de l’AMEE à Marrakech qui est désigné aujourd’hui, sous l’égide de l’Unesco, un centre régional d’excellence de catégorie II pour l’efficacité énergétique, qui a pour mission de renforcer la coopération internationale et régionale pour le développement des ressources humaines et institutionnelles dans le domaine de l’efficacité énergétique et du développement durable.

visit ambss allemande

Dans le cadre du programme mosquées vertes, l’Agence Marocaine pour l'Efficacité Energétique organise, organise du 01 au 2. Novembre 2017 à la Green plateforme de l’AMEE à Marrakech, une session de formation au profit des cadres du Ministère des Habous et des Affaires islamique.

L’objectif de cette formation est de renforcer les capacités des participants sur les technologies d’EE utilisées dans les mosquées pour y réduire la consommation énergétiques et améliorer le confort des fidèles.

Il s’agit notamment de l’animation par les formateurs de l’AMEE, de deux  modules de formation dont le premier porte sur les systèmes photovoltaïques pour la production d’électricité et le deuxième traite les applications et les configurations techniques des systèmes solaires pour le chauffage d’eau, en tant que solutions et technologies propres constituant un levier d’efficacité énergétique en particulier dans le secteur religieux.

 

Sous le haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, La 9e édition de Pollutec Maroc, Salon International des équipements, technologies et des services pour tous les secteurs de l’Environnement : eau, déchets, air, énergie, se tiendra du 24 au 27 octobre 2017, à la Foire Internationale de Casablanca.

POLLUTEC MAROC 2017 sera l’occasion pour revenir sur les recommandations de la COP22, manifestation de grande envergure internationale organisée à Marrakech en novembre 2016 et de présenter tous les équipements, techniques et solutions de préventions urbaines et industrielles en terme de respect de l’environnement et de lutte contre le réchauffement climatique.

l’AMEE vise à présenter ses activités en matière d’efficacité énergétique tout en focalisant le message essentiellement autour de l’efficacité énergétique dans l’agriculture et le programme de promotion du pompage solaire, l’efficacité énergétique dans les différents secteurs, la formation et le contrôle qualité des équipements

Parallèlement, l’AMEE participe activement aux évènements internes du salon par l’animation de la conférence ‘’VILLE DURABLE’’ à travers l’intervention de  M.Mohamed ELHAOUARI, Directeur du Pôle Énergie Renouvelable Efficacité Énergétique AMEE sous le thème ‘’ Le développement des villes durables au Maroc’’, ainsi la participation de M.Redouane YESSOUF, Chef de service Bâtiment, au panel ‘’Forum habitat durable et efficacité énergétique’’

 

Organisé tous les deux ans, sous la présidence de SA Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, vice-président des Emirats Arabes Unis, l’Emirates Energy Award promeut l'utilisation optimale des ressources énergétiques et les projets qui y sont liés.

Lors d’une cérémonie de remise de prix récompensant les projets réalisés dans le domaine des énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique et de l'environnement dans la région MENA, Monsieur Said Mouline Directeur Général de l’AMEE et Madame Sonia MEZZOUR Secrétaire Général, ont eu l’honneur de recevoir le 24 octobre 2017 à Dubai le Prix Emirates Energy Award catégorie Golden, le plus prestigieux dans cette catégorie, des mains de Cheikh Ahmed bin Saeed Al Maktoum.

Cette consécration vient couronner les efforts déployés par l’Agence et ses équipes dans la mise en œuvre de politiques publiques et l’adoption d’une approche novatrice dans l’exécution de différents projets gérés par l’Agence, notamment le projet Mosquées vertes à travers la mise en place d’un cycle de formation sur des techniques pointues d'Efficacité Energétique au profit des cadres du Ministère des Habouss et des Affaires Islamiques, en plus d’une vingtaine d’ateliers de sensibilisation destinés principalement aux imams, Morchidines et Morchidates, qui sensibiliseront à leurs tour les 7 millions de fidèles qui rejoignent les mosquées chaque vendredi.

L’Agence Marocaine pour l’Efficacité Energétique est la seule agence du secteur à avoir le privilège de représenter le Maroc dans cette catégorie de prix et la seule au niveau Magrébin a été primée.

photo prix Emirates

Prix EEAG

Monsieur Naohiro WATARI, Economiste, directeur de recherches, au sein du ″Japan Electric Power Information Center, INC″ (JEPIC), accompagné d'une délégation en provenance du Japon, ont été reçu, Mardi 17 octobre 2017, à l’Agence Marocaine pour l’Efficacité Energétique (AMEE), en vue de prospecter les opportunités de coopération et d'échange d'expertise dans le domaine de l'efficacité énergétique. 

Lors de cette rencontre, M. Saïd Mouline, Directeur général de l'AMEE a présenté un apeçu sur le rôle de l'Agence dans la mise en oeuvre de la stratégie énergétique au Maroc, et a précisé à ses hôtes que l’AMEE, est une institution publique intervenant sur l’ensemble de la chaîne de valeur du secteur energétique. Après avoir détaillé les différents projets phares menés dans les secteurs de l'industrie, le batiment, l'agriculture, le transport et l'éclairage publique, il a ajouté, que l’AMEE, qui collabore également depuis quelques années avec diverses agences internationales homologues, est aujourd’hui très sollicitée par les organismes de plusieurs pays notamment pour des actions de formation et de sensibilisation. 

Cette conférence a permis à la délégation japonaise de mener un échange intense de bonnes pratiques et d'expériences dans le domaine de l'énergie au maroc , et d'étudier les opportunités potentielles d'un partenariat perenne et porteur de valeurs. 

 

DSC 7675

 

 

Page 1 sur 38

Login Form