Au Maroc, le secteur du transport est le premier consommateur d'énergie avec plus de 41% de la consommation nationale en énergie finale, il contribue également à plus de 23% des émissions de Gaz à Effet de Serre. Ce secteur dépend quasi exclusivement des produits pétroliers, qui sont importés intégralement et qui pèsent lourdement sur notre balance commerciale.

La croissance annuelle de la consommation de carburants dans ce secteur évolue rapidement avec un rythme supérieur à 5% par an.

Plusieurs mesures visant à réduire la consommation de carburant des véhicules sont déjà en cours de mise en œuvre, y compris des programmes de mise à la casse pour les vieux camions et taxis, les visites techniques annuelles et obligatoires des voitures et des formations à l’éco-conduite pour les chauffeurs de grands véhicules. D’autres mesures sont programmées, il s’agit des actions qui incluent l’introduction d’incitations fiscales pour promouvoir des véhicules à faible consommation, l’introduction de normes limites d’émissions, des audits énergétiques de la flotte de véhicules commerciaux, et des campagnes d’information et de sensibilisation. 

L’Amee focalise ses efforts sur deux axes prioritaires : Le plan de déplacement inter-administration, et la formation/sensibilisation.

Transport

News

Login Form