Au Maroc la consommation annuelle en énergie (toutes sources confondues) est de 0,5 tonnes équivalent pétrole par habitant, elle augmente de 4,3% chaque année. En ce qui concerne l'électricité, un Marocain consomme 781KWh annuellement, et augmentera de 7,8% annuellement.La politique d’Efficacité Energétique  visant la réduction de la consommation énergétique de 12 % à l’horizon 2020 notamment dans les secteurs clés de développement à savoir le bâtiment, l’industrie et le transport, s’est concrétisée par l’adoption de la loi 47-09 en 2009. 

Dans cette perspective et afin d’instaurer un cadre règlementaire et normatif régissant la performance énergétique dans le secteur du bâtiment, l’Amee à travers le programme national d’EE dans le bâtiment, avec l’appui du PNUD et en concertation avec les partenaires potentiels du secteur en question, a élaboré une  Réglementation thermique dans le bâtiment.

Photo CEEB


L'objectif étant d'introduire des exigences minimales que doivent respecter les bâtiments à usage résidentiel et tertiaire neufs en vue d’optimiser leurs besoins de chauffage et de climatisation tout en améliorant le confort thermique, notamment les cinq exigences de résultats suivants :

  • Réduire les consommations énergétiques d’éclairage, de chauffage d’eau chaude sanitaire, de chauffage et de climatisations des bâtiments
  • Améliorer le confort thermique et visuel des occupants
  • Optimiser la conception des systèmes énergétiques
  • Inciter les ingénieurs et maîtres d’œuvre à l’utilisation des approches de conception performante des systèmes énergétiques  du bâtiment (Ventilation, ombrages, orientation par rapport au soleil, afin de favoriser au maximum l'aération et l'éclairage naturel)
  • Aider à la réalisation de diagnostics énergétiques des bâtiments existants

Pour ce faire, les décrets d’application pour la mise en œuvre de la RTBM notamment ceux se rapportant à l’enveloppe du bâtiment, déclencheront le processus de mise en œuvre de la RT. Par ailleurs, les spécifications techniques des équipements actifs du bâtiment révèleront les critères de choix de ces équipements énergétiques selon des référentiels à déterminer. Ceci concerne les équipements de:

  • Chauffage (20 degrés en hiver est la température qui permet un équilibre entre le confort thermique dans la pièce et la consommation de l'appareil), 
  • Climatisation (26 degrés en été est la température qui permet un équilibre entre le confort thermique dans la pièce et la consommation de l'appareil, 1 seul degrés en moins équivaut à 7% de consommation en plus),
  • Eclairage: (lampes à basse consommation, détecteurs de mouvement),
  • Production de l'Eau chaude sanitaire (installation de chauffe-eaux solaires labélisés AMEE, et isolation de la tuyauterie avec des matériaux tel l'armaflex, des tuyaux mal isolés pouvant causer 25% de pertes thermiques).

NB: Pour l'achat des équipements, il est recommandé de se baser sur une étiquette énergie marocaine qui sera bientôt en vigueur, et qui permet de sélectionner les appareils consommant le moins, de classe A++ ou supérieure, et d'éviter ceux consommant le plus, de classe G-F-E-D par exemple.


En termes de vulgarisation de ces nouvelles technologies d’EE, de démonstration de la faisabilité technique et d’évaluation d’impact économique, les projets de démonstrations constitueront une vitrine d’illustration des aspects opérationnels de la RTBM. 

L'appel à proposition de projets répondant aux critères d'efficacité énergétique dans le bâtiment vise l’introduction des mesures d’EE préconisées par la RTBM avec un appui financier accordé par l’UE pour couvrir les surcouts qui en découlent.

A ce jour, 9 projets de démonstration sont en cours de réalisation, dont cinq sont portés par Al Omrane, deux par des hôteliers et les deux autres concernent des promoteurs privés.

Bénéficiaire

Désignation

Lieu

Nombre de logements

Taux

Subvention

LABEN

Logements économiques programme   FAL EL HANA

Ain Sebaa

637

80 %

AL OMRANE MEKNES

Logements sociaux programme AL KARAMA

El Hajeb

96

100 %

AL OMRANE TAMANSOURT

Logements sociaux  programme JACARANDA

Tamansourt

272

100 %

AL OMRANE OUJDA

Logements sociaux

Al Arroui

144

100 %

AL OMRANE AGADIR

Logements sociaux Programme EL MAJD

Tinehir

390

100 %

AL OMRANE CHRAFATE

Siège social

Chrafate

 

50 %

SGTM

Siège social

Casablanca

 

50 %

SGTM IMMOBILIER

Hotel Port Lixus

Larache

 

50 %

SRDT PIERRE ET VACANCES

Complexe touristique OASIS DE NORIA

Marrakech

 

50 %

Les mesures d’efficacité énergétique subventionnées portent sur:

  • l’isolation thermique des bâtiments de l'intérieur et de l'extérieur (murs, toitures et planchers bas), permettant 26% d'économie sur la facture annuelle d'électricité, et pouvant être réalisée sur des constructions neuves mais aussi au niveau de bâtiments déjà utilisés. La pose d'isolants réalisée par un professionnel prendrait deux semaines maximum (des matériaux isolants naturels et de production marocaine tel le chanvre sont aujourd'hui disponibles);
  • la mise en place de double-vitrages aujourd'hui disponibles sur le marché Marocain, et offrant les mêmes aspects esthétiques que les fenêtres simples avec plus de confort thermique et acoustique (13% de baisse des besoins en chauffage et en climatisation, ce qui permet un amortissement des surcouts en 5 ans). La pose de ces vitrages par un professionnel est recommandée, afin d'éviter au maximum les ponts thermiques.
  • les protections solaires,
  • la mise en place de chauffe-eau solaires,
  • les investissements concernant les lots techniques (GTC, climatisation, éclairage, puits canadien),
  • les mesures d’accompagnement telles que financement de ressources pour la formation, les actions de visibilité, les études et le contrôle.

En plus du projet de code d’EE dans le bâtiment, la loi 47-09 prévoit également des obligations dans les phases d’analyse du site à construire et ce à travers la réalisation des études d’impacts énergétiques.

Dans cette optique, l’Aderee apporte son assistance technique pour la réalisation de deux études préalables d’impact énergétique au niveau des deux villes nouvelles Sahel Lakhyayta et Chrafat pour l’identification des aspects liés à la consommation énergétique et la mise en place d’une gestion appropriée tenant comptes des considérations énergétiques et environnementales.